Des adieux émouvants à un petit sportif

Plusieurs dizaines de parents et d'amis ont assisté... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Plusieurs dizaines de parents et d'amis ont assisté à l'émouvante cérémonie visant à rendre hommage au petit Guillaume Desroches. Ils ont pu se recueillir devant un babillard où avaient été épinglées de nombreuses du jeune sportif.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER) Plusieurs dizaines de parents et d'amis se sont réunis en la chapelle du centre funéraire Yves Houle de Saint-Cyrille-de-Wendover, samedi midi, afin de rendre un dernier hommage à Guillaume Desroches, ce jeune homme d'à peine sept ans, fauché par une motoneige lors d'un rassemblement familial à Sainte-Élizabeth-de-Proulx au Lac-Saint-Jean.

Il y a une dizaine de jours encore, le petit Guillaume était plein de vie, enjoué et animé. Malheureusement, le destin a voulu qu'il soit heurté mortellement par une motoneige conduite par sa grand-mère. Cette dernière aurait fait une fausse manoeuvre et renversé le garçon qui jouait dans la neige.

C'est autour d'un petit cercueil blanc décoré des fleurs et de messages d'amour que les proches de Guillaume se sont recueillis. Sur une table posée à proximité, on avait soigneusement placé des photos du jeune sportif, des jouets, sa collection de cartes sportives. Des collègues de classe avaient également déposé des peluches, ce qui ne manquait pas de rappeler le jeune âge du disparu et la particularité de l'événement.

C'est à l'abbé Luc Lafond qu'on a confié la présidence de la cérémonie, une célébration empreinte à la fois d'amour et d'incompréhension. L'homme d'Église a fait mention du « mystère de la vie » et de ces funérailles qui ont évidemment lieu beaucoup trop tôt.

Au cours de la séance, plusieurs personnes ont témoigné de leurs sentiments envers l'enfant disparu. Les parents de Guillaume, Alexandre Desroches et Carole Belley, ont notamment uni leurs voix pour s'adresser une dernière fois à leur fils.

« Tu nous as fait vivre des moments de bonheur inoubliables qui resteront gravés dans nos coeurs. Ton sourire, ta joie de vivre et présence ont été pour nous un cadeau d'une valeur inestimable, merci Guillaume de nous avoir fait grandir et de nous avoir fait découvrir le bonheur d'être parents. C'est avec tendresse bonté et paix que nous t'envoyons vers la lumière. Nous t'aimerions toujours », ont-ils laissé tomber dans un souffle commun, provoquant une cascade de sanglots.

Sa cousine Florence a également écrit un mot afin de témoigner de sa gentillesse. « Merci pour tous les beaux moments que tu nous as fait vivre. Tu resteras dans nos coeurs pour toujours. On n'oubliera jamais le merveilleux garçon que tu étais, débordant d'énergie. J'espère de tout coeur que tu es bien là où tu es. Je t'aime plus que tout. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer