Les services en santé seront affectés, dit la CSN

La CSN Estrie déplore la coupe de 40 % du budget consacré à l'équipe de santé... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

(Sherbrooke) La CSN Estrie déplore la coupe de 40 % du budget consacré à l'équipe de santé publique de l'Estrie annoncée par le ministère de la Santé. Cette ponction de 1 M$ affectera les services à la population, selon la centrale syndicale.

« Contrairement à ce que répète le gouvernement, les services seront très affectés », affirme Étienne Blanchette, président du Syndicat des employés et employées de l'Agence de la santé et de services sociaux de l'Estrie. « Couper 1 M$ sur une enveloppe de 2,5 M$, ce n'est plus de la rigueur, c'est de la démolition », ajoute-t-il.

La coupe de 1 M$ sera répartie comme suit : 35 % à la prévention et la promotion de la santé, 35 % en administration, 15 % en surveillance de la santé et 15 % en protection de la santé. En tout, c'est l'équivalent de 10 postes à temps plein permanents qui seront retranchés. En ajoutant les coupes liées aux affectations temporaires non renouvelées au 31 mars, il faut ajouter minimalement cinq autres postes à temps plein, soutient le syndicat dans un communiqué de presse.

« L'Estrie avait misé plus que d'autres régions sur la prévention et c'est ce qui explique qu'elle subit davantage les contrecoups de cette décision mal avisée du ministère », peut-on lire dans ce même communiqué.

« L'Estrie avait fait un choix judicieux en misant sur la prévention. La coupe mur à mur en provenance du ministère de Gaétan Barrette crée une injustice pour notre région », a fait valoir Denis Beaudin, président de la CSN Estrie.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer