Ruée vers les nouveaux citoyens dans la MRC de Coaticook

Entre autres développements domiciliaires, Compton mise sur le... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Entre autres développements domiciliaires, Compton mise sur le Développement du Verger, rue Massé.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(COATICOOK) Qu'ils soient privés ou municipaux, des projets domiciliaires sont inscrits à l'agenda de 9 des 12 municipalités de la MRC de Coaticook, dont cinq d'entre elles détiennent une politique d'accès à la propriété. Comme partout ailleurs, d'autant plus en milieu rural, attirer de nouveaux arrivants vise non seulement à alléger le fardeau fiscal collectif, mais il dynamise le milieu et contribue à consolider les services de proximité. Chaque nouveau citoyen compte.

Avec ses 316 unités de logements en devenir du King's Hall et cinq projets domiciliaires privés, Compton se prépare à connaître le plus important boom immobilier de la région coaticookoise, de la maison unifamiliale à la maison bigénérationnelle en passant par le commercial léger et les condos.

Du côté de Coaticook, bien que les élus entendent donner priorité aux projets issus du secteur privé, ils ont choisi de bonifier l'offre en développant les infrastructures dans le secteur des rues McAuley-Lemay-Vincent, soit 64 terrains pour 80 unités de logements de types duplex et triplex.

Dixville et Waterville

À Dixville, le nouveau Programme particulier d'urbanisme du secteur du noyau villageois prévoit l'aménagement de 70 à 75 terrains. Il s'agit toutefois d'une planification préliminaire puisqu'on envisage d'implanter une offre diversifiée, soit des terrains plus petits avec services et plus grands sans services, de même que le projet d'établir un écoquartier via le programme Habitation Durable.

Un projet écodomiciliaire est d'ailleurs en plein développement à Waterville, Le champ des possibles, de l'entreprise UrbanÉco, lequel prévoit une vingtaine d'habitations certifiées LEED. Par ailleurs, des terrains sont encore disponibles dans le nouveau quartier résidentiel des rues Céline et Hélène, alors que 24 unités d'habitation, ainsi qu'un développement commercial devraient voir le jour à court terme. Pour ne pas être en reste, la Ville de Waterville et le Camp Val-Estrie s'apprêtent à mettre conjointement en vente un terrain visant la construction d'une cinquantaine d'unités d'habitation.

Terrain gratuit

Pour ceux qui souhaitent profiter pleinement de la campagne, une vingtaine de terrains de plus d'un acre sont disponibles à Saint-Venant-de-Paquette, alors qu'à East Hereford, sur la rue St-Henri, la municipalité donne un terrain d'une valeur de 7500$ moyennant une construction dans les deux ans suivant l'achat. Soucieuse d'accommoder ses jeunes travailleurs et ses personnes aînées, Saint-Malo étudie la possibilité d'implanter une coopérative d'habitation. Entre temps, des terrains seront mis en vente dès cette année.

Quant à Martinville, bien qu'un développement résidentiel soit dans sa mire pour 2015, le projet n'en est toutefois qu'au stade préliminaire, alors qu'à Sainte-Edwidge-de-Clifton, la municipalité est en attente d'une décision de la CPTAQ visant la réalisation de la phase 2 de son projet domiciliaire Les collines paisibles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer