Yves Bolduc: les députés de la région perdent un allié

Yves Bolduc... (Photo PC)

Agrandir

Yves Bolduc

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les députés de la région de l'Estrie se sont dits attristés de la démission du ministre de l'Éducation Yves Bolduc jeudi. Karine Vallières, députée de Richmond, et Luc Fortin, député de Sherbrooke, affirment tous les deux voir partir un ami et un allié.

Karine Vallières... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Karine Vallières

Archives La Tribune

« De façon personnelle, je trouve cette nouvelle vraiment triste. La politique est très dure. Je suis consciente que quand les questions dépassent les enjeux politiques et qu'on se met à personnaliser, ce n'est plus constructif pour personne. C'est difficile pour l'individu derrière le politicien. Je respecte la décision de M. Bolduc. C'est un homme très rassembleur, avec une capacité d'analyse remarquable. Nous pouvons renoter qu'il a été un ardent défenseur des régions. Il a toujours été un allié pour moi et pour plusieurs projets en Estrie. C'est une grande perte en tant que collègue. Je lui souhaite du succès dans ses projets professionnels. L'ambiance n'est pas facile. M. Bolduc était très apprécié », a réagi Karine Vallières.

Les propos de son collègue Luc Fortin allaient dans le même sens. « Il était plus qu'un collègue. Il était un ami. Je le côtoyais avant même d'être élu, notamment dans mes fonctions quand je travaillais comme conseiller de Jean Charest. Il était mon invité d'honneur lors du lancement de ma campagne. Il s'était déplacé en son nom personnel, dans la tempête, pour être présent. Il était aussi un allié dans plusieurs de mes dossiers. Il avait une bonne écoute pour les projets que je lui apportais. »

Tous deux peuvent témoigner de l'effet qu'ont eu les nombreuses critiques sur le ministre Bolduc, même s'ils conviennent qu'elles font partie du métier. « Je l'ai côtoyé dans les derniers jours et je peux vous dire que c'est difficile, ajoute Luc Fortin. Quand on entre en politique, il faut s'attendre aux critiques. On est susceptible d'être attaqué, notamment par l'opposition, mais souvent, ça reste au niveau des idées. M. Bolduc a été victime de commentaires sur sa personne. C'est inévitable que ça l'affecte. J'estime qu'il y a eu des débordements dans les attaques à son égard, mais ça fait partie de la vie politique. »

Luc Fortin... (Archives La Tribune) - image 2.0

Agrandir

Luc Fortin

Archives La Tribune

LA PART DES CHOSES

Mme Vallières assure pour sa part que les critiques adressées à son collègue Yves Bolduc n'étaient pas devenues une source de distraction. Elle ne se formalise pas des nombreuses caricatures et des quolibets qui ont afflué dans les derniers jours. « Peut-être parce que je l'ai vécu par ricochet toute ma vie (NDLR : Elle est la fille de l'ex-député Yvon Vallières), je suis très habituée à ces situations. On apprend à faire la part des choses. Ce n'est pas quelque chose qui me dérange particulièrement. Il faut faire fi de ça, sinon, on n'en finirait plus. »

Au sujet de la prime de départ, ou allocation de transition, que M. Bolduc a décidé d'encaisser, Luc Fortin se montrait prudent. « Ce sont des règles existantes que permet l'Assemblée nationale. M. Bolduc n'est plus membre du conseil des ministres. C'est une décision qu'il doit prendre et ce sera à lui de l'expliquer. Pour l'instant, ça fait partie des règles qui existent. »

Enfin, comme Karine Vallières, il ne croit pas que l'arrivée d'un nouveau ministre repoussera les changements prévus dans le monde de l'éducation. « Je ne pense pas que le projet de fusion des commissions scolaires sera retardé. Les députés ont été très impliqués dans ce dossier et Yves était sensible à nos positions. Le travail a été amorcé et je pense que son successeur poursuivra simplement le travail. »

Il n'a pas été possible de parler au député d'Orford Pierre Reid jeudi. Le ministre responsable de l'Estrie Pierre Paradis a pour sa part décliné la demande d'entrevue.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer