Au tour du village sucré

Les employés du Village québécois d'antan sont à retirer lumières et... (Photo Facebook)

Agrandir

Photo Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Les employés du Village québécois d'antan sont à retirer lumières et décorations de Noël afin de transformer le site en une gigantesque érablière. Les visiteurs seront conviés au village sucré tous les week-ends, du 7 mars au 26 avril.

Pour l'occasion, on proposera aux visiteurs un repas traditionnel du temps des sucres servi à volonté. Après s'être régalés de tire d'érable, les visiteurs pourront se rendre en carriole à la cabane à sucre d'antan pour y rencontrer un animateur en costume d'époque qui leur expliquera comment récolter l'eau d'érable et fabriquer les produits dérivés.

Évidemment, l'incontournable beignerie sera ouverte pour offrir, en plus du délicieux beigne traditionnel, le fameux beigne à l'érable qui est de plus en plus le favori des visiteurs.

Record pour les visiteurs

Quelque 171 284 personnes ont franchi les tourniquets du Village québécois au cours de la dernière année, il s'agit d'une progression de 18 % en comparaison par rapport à la précédente marque de 145 680 visiteurs établie en 2013.

Si le traditionnel village d'été a été légèrement plus couru, l'achalandage aux événements spéciaux a littéralement explosé. Le village sucré a admis 22 % plus de convives, alors que le village hanté a effrayé 54 % plus de gens.

Le village illuminé est celui qui a connu la plus grande croissance, enregistrant une hausse de 63 % au guichet.

En trois ans, depuis la nomination d'Éric Verreault au poste de directeur général, l'achalandage annuel du Village est passé de 101 561 à 171 284.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer