Des locaux «beaux et pratiques» pour la Maison de la famille

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(MAGOG) Fraîchement rénovés, les nouveaux locaux de la Maison de la famille Memphrémagog ont tout pour plaire à la clientèle de l'organisme, qui est désormais voisin de l'école primaire Saint-Jean-Bosco à Magog.

Présent hier à l'inauguration des nouveaux locaux, le député d'Orford, Pierre Reid, s'est montré impressionné par la beauté des lieux. « C'est beau et pratique comme endroit. C'est encore mieux que je l'aurais cru. Les enfants vont se sentir bien ici », a-t-il déclaré.

Dirigée par Nathalie Bélanger, la Maison de la famille a dépensé environ 300 000 $ pour acheter l'immeuble dans lequel elle s'est installée, ces dernières semaines, et effectuer les rénovations nécessaires ensuite.

« C'est un beau défi qu'on a relevé 20 ans après la fondation de notre organisme, a fait valoir Mme Bélanger. Ce projet de déménagement découle d'une profonde réflexion. On savait que les gens souhaitaient qu'on se dote d'un vrai milieu de vie. C'est un rêve qui se concrétise! »

Les anciens locaux de la Maison de la famille étaient situés à l'intérieur du centre communautaire de Magog. Ils n'étaient pas faciles d'accès, puisqu'ils se trouvaient au troisième étage.

La mairesse de Magog, Vicki May Hamm, a pour sa part soutenu que la Maison de la famille avait fait le bon choix en créant une boutique pour enfants. « Cette petite boutique vous assurera des revenus autonomes et je crois que c'est très bien », a-t-elle lancé.

La boutique en question prend place dans un local rattaché à l'immeuble acquis par l'organisme. Des vêtements de seconde main et neufs ainsi que des articles liés à la maternité sont en vente sur place.

Vice-président de la Maison de la famille, David Curry, a également pris la parole lors de l'inauguration. Il a loué le travail de l'organisme et de ses employés. « Je crois que ce lieu fait une différence. On dit aux familles qu'elles sont capables et on leur donne des outils pour les aider à réussir », a-t-il affirmé.

Notons en terminant que l'organisme a décidé d'annuler le patin-o-thon qu'il devait tenir samedi prochain dans le parc de la Baie-de-Magog. Ses dirigeants demeurent néanmoins à la recherche d'une somme additionnelle de 40 000 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer