Villa Pierrot: du support pour les enfants aussi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Apparue dans le paysage magogois en 2009, la Villa Pierrot constitue un microcosme particulier dans lequel tout est mis en oeuvre pour favoriser la réussite de mères monoparentales... et de leurs enfants.

La Villa Pierrot offre des logements à de jeunes mères monoparentales qui, la plupart du temps, se trouvent aux études. Un service de garde est offert à même l'immeuble dans lequel les mamans et leur progéniture vivent. Du personnel épaule les familles installées sur place.

Justement pour aider les enfants de la Villa Pierrot sur le plan de la réussite scolaire, on a créé le projet Réunir pour réussir, aussi nommé R2. Les principaux objectifs visés sont de rendre les enfants plus autonomes lorsqu'ils font leurs devoirs et de développer leur ouverture d'esprit.

Deux soirs par semaine, la chargée de projet Marie-Pierre Bastien se rend chercher les enfants à l'école. La vaste majorité d'entre eux fréquentent les écoles Princess-Elizabeth et Brassard/Saint-Patrice.

« Le retour s'effectue à pied, indique Mme Bastien. On part de Princess-Elizabeth puis on va à Brassard/Saint-Patrice. C'est bon pour les jeunes parce que ça les fait bouger. Quelques-uns ne sont pas très actifs de façon générale. »

Le jeudi en fin d'après-midi, au retour de l'école, les enfants se regroupent dans une grande salle à l'intérieur de la Villa Pierrot. Des bénévoles et une stagiaire en psychoéducation sont disponibles pour les aider à compléter leurs devoirs.

« Le climat est propice aux devoirs durant ces périodes, affirme Marie-Pierre Bastien. En faisant ce genre de chose, on aide concrètement les familles parce que, quand les mères rentrent le soir, c'est souvent très vivant dans les appartements. Il y a le souper à préparer, des bains à donner et autres. Ce n'est pas nécessairement favorable à la réalisation des devoirs. »

Parfois, lorsqu'un jeudi précède une journée pédagogique, on remplace la période de devoirs par des activités tels le patin et la natation, question de permettre aux jeunes de vivre de nouvelles expériences, de se réaliser et de faire du sport.

Par ailleurs, les mercredis après-midis, une semaine sur deux, une bonne soupe réconfortante préparée par Mme Bastien et des mères de la Villa Pierrot est offerte aux enfants.

« Réunir pour réussir m'enlève beaucoup de poids sur les épaules et allège ma tâche parentale, confie Marie-Claude Poussier, une maman habitant à la Villa Pierrot. Entre autres, ma fille a gagné en autonomie en ce qui concerne ses devoirs. C'est sûrement en partie à cause de ce projet. »

Fréquentant maintenant l'école de la Ruche, le jeune Nathan Roy reconnaît pour sa part que les périodes de devoirs avec assistance lui ont été d'une aide précieuse. « Ça m'a aidé et ça m'a encouragé », lance-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer