Une proposition «intéressante» pour le petit Arnaud

Michel Bertrand a reçu une proposition de la... (Archives La Presse)

Agrandir

Michel Bertrand a reçu une proposition de la direction des services à domicile du Centre de santé et de services sociaux d'Arthabaska-et-de-l'Érable afin de rapatrier en permanence son fils Arnaud au domicile familial.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(KINGSEY FALLS) Le petit Arnaud Bertrand pourrait bien en être, ce week-end, à un dernier séjour à l'hôpital de Montréal pour enfants. Après un peu plus d'un an, il pourra enfin rejoindre ses parents et ses soeurs à son domicile de Kingsey Falls.

Sans entrer dans les détails, de peur de faire dérailler le processus de discussions, le père du petit Arnaud, Michel Bertrand, a qualifié « d'intéressante » la proposition de la direction des services à domicile du Centre de santé et de services sociaux d'Arthabaska-et-de-l'Érable (CSSSAE). D'autant plus qu'elle prévoit le maintien du jeune garçon à la maison. Le plan initial prévoyait qu'il passe tout de même quelques jours à l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska chaque semaine.

M. Bertrand devra toutefois faire des démarches, notamment auprès de ses assureurs, afin de remplir sa part de l'entente. Il doit communiquer de nouveau avec les gens du CSSSAE vendredi, afin de finaliser le tout.

« La proposition est sur la table et nous sommes en train d'évaluer tout ça. Je pense bien que nous aurons une entente qui nous permettra d'avoir Arnaud avec nous en permanence. Ce sera une façon plus créative de faire les choses. Il faut évaluer comment on peut être plus efficaces dans notre effort de surveillance. Ce n'est pas tout le monde qui peut faire ça et le cadre de travail n'est pas facile », indique le père.

Arnaud est surveillé par une infirmière jusqu'à vendredi, puis ses parents se relayeront afin de lui permettre de passer le week-end à la maison. Il retournera à Montréal dimanche en fin de journée afin d'être fin prêt pour ses rendez-vous de lundi avec un orthophoniste et une nutritionniste. Si tout va bien, lorsqu'il reviendra chez lui, mardi prochain, ce sera pour de bon.

Rappelons que le petit Arnaud est victime d'une grave paralysie des cordes vocales qui ont nécessité une trachéotomie, en mai dernier. Bien que son état soit considéré comme stable, il fait l'objet d'une observation constante.

Selon les médecins soignants, l'état du garçonnet peut demeurer précaire pendant une période de temps variant entre six mois et cinq ans. Un total de 70 infirmières du CSSSAE ont été formées afin d'être en mesure de s'occuper du bambin qui a célébré son 1er anniversaire de naissance en janvier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer