Sécurité ferroviaire: des moyens pour protéger Lac-Mégantic

Le nouveau Comité de vigilance citoyenne pour la sécurité ferroviaire de... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Tragédie à Lac-Mégantic

Actualité

Tragédie à Lac-Mégantic

Un convoi ferroviaire transportant du pétrole brut a explosé à Lac-Mégantic, le 6 juillet, faisant plusieurs morts et rasant la quasi-totalité du centre-ville historique de cette municipalité. »

<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-MÉGANTIC) Le nouveau Comité de vigilance citoyenne pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic met tout en oeuvre pour s'assurer que des actions soient prises pour que la sécurité ferroviaire devienne une préoccupation de tous les instants à Lac-Mégantic.

Ainsi, le comité a décidé de recevoir lui-même les plaintes des citoyens afin de pouvoir dénoncer les mauvaises pratiques en matière de transport ferroviaire, par le biais d'une adresse courriel destinée exclusivement à cet effet, soit plainte.vigilance@gmail.com, de manière confidentielle. Toutes les informations mèneront à une demande de correctifs, s'il y a lieu.

Le Comité, créé il y a quelques mois, décide donc de passer à l'action, en commençant par informer la population sur ses intentions, ses objectifs et les moyens mis en oeuvre pour réaliser son mandat.

De plus, les membres du comité croient important de se retrouver eux-mêmes sur le terrain pour assurer une certaine surveillance et recueillir des éléments de preuves en ce qui a trait aux manquements à la sécurité. De l'équipement sera d'ailleurs acquis, comme des caméras de surveillance, des détecteurs de vitesse des trains, pour prendre également des photos s'il y a des anomalies, photos qui seront transmises à la compagnie ferroviaire en cause, à Transports Canada de même qu'à la population.

Combatttre l'ignorance

« Il n'y a rien de pire que l'ignorance pour la population. Nous allons tenir les gens au courant de nos démarches. Nous avons déjà commencé à effectuer des vérifications à Nantes, à savoir si le dérailleur est utilisé pour les wagons parasites, ce qui ne semble pas encore le cas malgré les promesses. Est-ce normal aussi qu'il reste des wagons à Nantes? Nous allons effectuer différentes sortes de vérifications à différentes heures. Si la compagnie ferroviaire mérite une bonne note, nous allons lui transmettre, sinon, nous allons également l'avertir de ses mauvaises notes », a mentionné M. Lachapelle.

« On veut avoir des communications ciblées fréquentes avec Transports Canada et avec Central Maine & Quebec (CMQ) Railway. Nous allons exiger des réponses aux questions que tout le monde se pose. Nous leur avons envoyé des communications écrites, pour faire le point sur les actions entreprises pour assurer la sécurité de la population. On s'attend à des réponses rapides et satisfaisantes de ces deux organisations. De plus, on s'est adressé aux deux députés pour leur demander d'agir auprès de leurs gouvernements respectifs. »

Le comité tient aussi à s'adresser à d'autres comités de vigilance qui, semble-t-il, poussent un peu partout au Québec, au Canada et ailleurs, afin d'augmenter son influence en formant une coalition de comités de ce genre. Le porte-parole a clairement fait mention qu'il ne faut pas que CMQ prenne le chemin du laxisme vécu avec MMA, ce qui sera également surveillé chez Transports Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer