Hépatite A dans un CPE de Magog

De la vaccination préventive sera offerte dès dimanche.... (Archives, La Tribune)

Agrandir

De la vaccination préventive sera offerte dès dimanche.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Une personne atteinte d'hépatite A a fréquenté un CPE de Magog durant sa période de contagiosité, a indiqué la Direction de la santé publique de l'Estrie samedi dans un communiqué.

Ce virus est présent dans les selles de la personne malade, et peut se propager d'une personne à l'autre par l'eau, les aliments, les breuvages ou les objets contaminés par des mains insuffisamment lavées.

Lorsqu'un cas d'hépatite A survient dans un service de garde qui accueille des enfants aux couches, en plus des mesures d'hygiène habituelles comme le lavage des mains et la désinfection de l'environnement, la Direction de la santé publique recommande une vaccination préventive à l'ensemble des enfants et du personnel du milieu, afin de prévenir des cas secondaires. La vaccination contre cette infection est très efficace lorsque faite dans les deux semaines qui suivent l'exposition.

Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Memphrémagog offrira la vaccination aux personnes ayant fréquenté le CPE, ce dimanche à compter de 9 h. L'offre de vaccination se poursuivra au cours de la semaine selon les besoins et visera également les nouveaux arrivants du CPE (enfant ou personnel) jusqu'à six semaines après la survenue du cas. Notons que les parents et le personnel ont été informés de la situation en fin de journée vendredi.

L'hépatite A est une infection causée par un virus qui s'attaque au foie. La maladie se manifeste habituellement par de la fièvre, un malaise général, de la fatigue, une perte d'appétit, des nausées et des vomissements ainsi que de l'inconfort abdominal. L'infection peut aussi causer une jaunisse, une urine foncée et des selles pâles. La plupart des enfants d'âge préscolaire n'ont pas de symptômes ou présentent une maladie bénigne. La maladie est par contre plus grave chez les enfants plus âgés et les adultes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer