Opération réussie: les proches de Sébastien Jacques jubilent

Sébastien Jacques... (Archives La Tribune)

Agrandir

Sébastien Jacques

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Les proches du Magogois Sébastien Jacques jubilaient carrément à la fin de la journée jeudi. Et pour cause : la délicate intervention chirurgicale au cerveau qu'a subie l'ancien tennisman se serait déroulée à merveille.

«Ma mère et mon père sont super heureux, a confié Tanya, la soeur de Sébastien, en début de soirée. Ça n'aurait pas pu mieux aller. En ce moment, on savoure tous cette victoire. On verra plus tard pour la suite des choses.»

Selon le récit des événements fait par Tanya Jacques, l'intervention pratiquée par le neurochirurgien Daniel F. Kelly, à Santa Monica en Californie, s'est amorcée plus tard que prévu. L'équipe médicale a voulu effectuer des tests additionnels de dernière minute avant de commencer l'opération.

«Ils sont allés vérifier des choses dans le coin de son coeur, précise Tanya. Tout était correct. Avant même l'opération, les médecins étaient super confiants.»

Pendant l'opération, les parents de Sébastien, Judith Drouin et Pierre Jacques, ont pu recevoir des informations en temps réel sur l'évolution de la situation.

«J'ai crié une fois que ça a été terminé.»


La soeur de l'ancien champion de tennis a pour sa part appris que son frère était arrivé en salle de réveil à la toute fin de l'après-midi jeudi. Elle avait du mal à trouver les mots pour exprimer sa joie. «J'ai crié une fois que ça a été terminé.»

Si tout se déroule comme prévu, Sébastien Jacques quittera l'hôpital après seulement deux nuits, en compagnie de ses parents. Il ira se reposer pendant quelques semaines dans une maison située à proximité de l'hôpital californien. Son retour au Québec aura normalement lieu le 7 mars prochain.

Tanya Jacques espère être en mesure de parler à son frère au cours des prochains jours, mais elle sait qu'il est préférable de ne rien précipiter. «Il ne doit utiliser aucun écran pour un certain temps. Je pense que d'ici une semaine je pourrai lui parler.»

Rappelons qu'un kyste de bonne taille se trouvait à l'intérieur du cerveau du Magogois. Cette masse aurait énormément diminué sa qualité de vie depuis quatre ans. Il a notamment été forcé d'abandonner la compétition alors qu'il évoluait sur le circuit universitaire de tennis aux États-Unis.

Un trio d'hommes d'affaires de la région de Magog, Ronald O. Maheu, Robert Benoit et Yves Grandmaison, a récemment organisé une campagne de financement pour permettre à Sébastien Jacques d'aller subir l'opération qu'il souhaitait aux États-Unis. Plus de 80 000 $ ont été amassés grâce aux efforts des trois hommes.

Le Magogois a consulté des médecins au Québec avant d'opter pour les États-Unis. Dans le réseau de la santé québécois, aucun médecin n'a pu lui proposer une solution durable et efficace à ses problèmes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer