Pultrall croit pouvoir créer une trentaine d'emplois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nelson Fecteau
La Tribune

(THETFORD MINES) L'entreprise thetfordoise Pultrall estime qu'elle pourrait contribuer à la création d'une trentaine de nouveaux emplois à Thetford Mines sans aucune aide financière provenant du gouvernement du Québec. C'est effectivement la proposition que l'entreprise a faite au Comité de concertation économique des Appalaches, dont le document de l'ère post-amiante vient d'être rendu public.

« Notre usine de Thetford Mines compte une centaine d'employés et nous pourrions facilement créer une trentaine d'emplois si le gouvernement du Québec et ses différentes instances reconnaissaient finalement la valeur du V-ROD, produit fabriqué au Québec, ici à Thetford Mines. Il n'y a qu'à donner le feu vert au produit pour son utilisation dans les ponts, les stationnements étagés et les installations électriques pour que nous puissions rapidement atteindre cet objectif », expliquer Bernard Drouin, président et directeur général de Pultrall.

Les barres d'armature en matériau composite sont de plus en plus utilisées ailleurs au Canada alors que le Québec tarde à approuver son utilisation à large échelle dans ses infrastructures. Cette situation se traduit par une exportation massive des V-ROD à l'extérieur de la province.

Résolution

Le président du Comité de concertation économique des Appalaches, Marc-Alexandre Brousseau, a également tenu à ajouter sa voix à celle de M. Drouin. « La proposition de Pultrall a fait l'objet d'une résolution lors du conseil d'administration du CCE, le 5 février dernier. Nous demandons au gouvernement du Québec, au ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations, au ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire et au député-ministre Laurent Lessard de prendre les choses en main et de soutenir les démarches de Pultrall auprès du ministère des Transports du Québec, de la Société québécoise des infrastructures et d'Hydro-Québec », de demander M. Brousseau en soulignant le fait que les produits de Pultrall sont plus utilisés ailleurs qu'au Québec.

« En approuvant les barres d'armature en matériau composite de Pultrall, le gouvernement du Québec s'assurera du maintien d'une centaine d'emplois à Thetford Mines tout en contribuant à la revitalisation économique de la région par la création de nouveaux postes », de poursuivre le président Brousseau.

Depuis 20 ans, Pultrall développe à Thetford Mines avec l'aide d'une chaire de recherche de l'Université de Sherbrooke de l'armature pour le béton faite de matériau composite pour remplacer l'acier qui corrode les ponts et infrastructures de toutes sortes. Il s'agit d'une barre semblable aux barres d'armature en acier utilisées depuis toujours, mais avec de nombreux avantages relativement à la résistance à la corrosion, son poids, sa force et sa neutralité électromagnétique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer