Cauchemar sur l'autoroute 20

La glace noire, la neige et le vent ont provoqué des sorties de route par... (Collaboration spéciale, Éric Beaupré)

Agrandir

Collaboration spéciale, Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(Drummondville) La glace noire, la neige et le vent ont provoqué des sorties de route par dizaine, mais surtout quatre importants carambolages, vers 15h dimanche après-midi sur l'autoroute 20, en direction ouest, entre les sorties 181 (boulevard Foucault à Drummondville) et 220 (Daveluyville).

Le plus important carambolage est survenu à la hauteur de Notre-Dame-du-Bon-Conseil. On estime qu'environ une vingtaine de véhicules sont entrés en collision. Les autres événements ont impliqué un peu moins d'une dizaine de voitures et camions.

Au total, plus d'une centaine de véhicules ont été accidentés ou ont quitté la chaussée à un moment ou à un autre en cours d'après-midi sur ce tronçon de l'autoroute Jean-Lesage. Plus d'une vingtaine de personnes ont été blessées et ont dû être transportées à l'hôpital Sainte-Croix de Drummondville. L'établissement s'est placé en état d'alerte orange, se préparant à recevoir un nombre de patients plus important qu'à l'habitude.

Le coordonnateur des activités d'urgence, Marc Letendre, a confirmé la réception et la prestation de soins à un plus grand nombre de patients qu'à l'habitude, mais a refusé de donner l'heure juste sur la situation au sein du centre hospitalier, prétextant qu'il n'était pas autorisé à le faire et qu'aucun porte-parole n'était en poste malgré les événements.

Les ambulanciers débordés

Les ambulanciers du Centre-du-Québec ont rapidement été débordés par la situation, tant et si bien qu'on a dû faire appel à du renfort en provenance de la Mauricie. Le Service d'intervention d'urgence civil du Centre-du-Québec (SIUCQ) est également intervenu afin de donner un coup de main.

« Nous avons amené six patients à l'hôpital à l'aide de notre véhicule multifonctionnel d'urgence, confirme le porte-parole et directeur médical du SIUCQ, Dr Martin Sanfaçon. Il s'agissait de gens blessés légèrement dont l'état était stable ».

Le Service a érigé un poste de commandement en bordure de l'autoroute et a sillonné le tronçon problématique tout l'après-midi à la recherche de victimes.

Armés de patience

Les automobilistes qui se sont adonnés à emprunter cette section de l'autoroute 20 ont dû s'armer de patience, se retrouvant coincés pendant de longues minutes. Le tronçon a d'ailleurs été fermé à la circulation une bonne partie de la journée. Les automobilistes ont été invités à emprunter la route 122.

Selon Transport Québec, ces nombreuses sorties de route s'expliquent, entre autres, par les températures froides des derniers jours qui a glacé le sol, rendant l'épandage d'agrégats moins efficace.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer