Magog ouverte à l'utilisation de banderoles

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(MAGOG) Si la MRC de Memphrémagog est d'accord, le conseil municipal de Magog veut permettre aux commerçants de son territoire, à l'exception de ceux du centre-ville, d'utiliser des banderoles pour s'afficher à l'extérieur. Actuellement, la réglementation en vigueur à Magog interdit aux commerçants de faire appel à des banderoles pour signaler leur présence en bordure d'une rue ou pour promouvoir leurs services. Mais on retrouve néanmoins ce genre d'objet devant plusieurs commerces de la ville.

Les élus de Magog ne sont pas unanimes en ce qui concerne la question des banderoles. Parmi les sept conseillers municipaux présents à l'assemblée de lundi, deux ont signifié leur opposition face à l'idée de permettre l'utilisation de ce type d'objet par les commerçants.

« Magog est une ville touristique. La multiplication d'enseignes publicitaires de tous genres pourrait contribuer à faire diminuer l'esthétisme du paysage urbain », a notamment plaidé Nathalie Pelletier, opposée au projet au même titre que Denise Poulin-Marcotte.

Mme Pelletier a également laissé entendre que la tâche des inspecteurs municipaux serait alourdie par l'adoption d'une nouvelle réglementation relative aux banderoles.

« Nous tentons davantage de leur simplifier la tâche à l'heure actuelle afin qu'ils puissent passer la majeure partie de leur temps sur des dossiers plus importants. Ce ne serait donc pas favorable du point de vue financier et de l'efficacité des ressources humaines », estime Mme Pelletier.

La mairesse de Magog, Vicki May Hamm, rappelle pour sa part que plusieurs entreprises souhaitent que la Ville de Magog autorise l'utilisation de banderoles publicitaires.

« Il faut aider nos commerçants à s'afficher », a plaidé Mme Hamm lundi, avant d'inviter les gens d'affaires à faire preuve de bon goût en utilisant ce type d'affichage.

Propriétaire d'un restaurant, Renaud Légaré avait sensibilisé le conseil municipal à la problématique entourant les banderoles publicitaires en 2013. La municipalité lui avait préalablement envoyé un avis pour lui demander de retirer les siennes, sans quoi il risquait de recevoir une amende.

« Moi, je considère que c'est beau et que ça fait vivant. Mme Pelletier nous dit que ce sera difficile à gérer, si le règlement change. Pourtant, en ce moment, la gestion est déjà compliquée : il y a une réglementation, mais personne ne la respecte. »

Vicki May Hamm souligne qu'il faudra modifier le schéma d'aménagement de la MRC de Memphrémagog avant d'aller de l'avant. Elle croit que sa municipalité saura d'ici un mois si la MRC est ouverte à procéder au changement requis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer