Canac renonce à acheter deux terrains près de la 55

L'entreprise Canac a renoncé à acquérir des terrains situés à proximité de... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(MAGOG) L'entreprise Canac a renoncé à acquérir des terrains situés à proximité de l'autoroute 55, ce qui ne signifierait pas toutefois qu'elle a mis une croix sur son projet d'ouvrir un magasin en sol magogois.

Lors de la dernière assemblée du conseil municipal de Magog, la mairesse Vicki May Hamm a indiqué que la transaction prévue avec la Ville de Magog avait avorté pour des « raisons de zonage ».

Selon ce qu'a rapporté Mme Hamm, le projet d'ouverture d'un nouveau magasin Canac était également conditionnel au déménagement de Toyota Magog, une hypothèse étudiée mais finalement abandonnée par le concessionnaire automobile.

« Ça ne veut pas dire que Canac ne s'installera pas sur le territoire de Magog, a précisé la mairesse. On regarde d'autres avenues pour permettre sa venue chez nous. »

Les deux terrains qui devaient passer aux mains de la bannière du secteur des matériaux de construction seront « remis sur le marché », a par ailleurs noté Mme Hamm.

Rappelons que Canac a ouvert en 2013 un magasin en bordure du Boulevard Bourque à Sherbrooke, non loin du marché magogois.

Malgré cela, le projet de l'entreprise de s'implanter à Magog est demeuré actif.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer