Daveluyville: 80 travailleurs en congé forcé

Si l'incendie qui a fait rage, hier sur la 7e avenue à Daveluyville, s'est... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DAVELUYVILLE) Si l'incendie qui a fait rage, hier sur la 7e avenue à Daveluyville, s'est déclaré dans une usine désaffectée, il a tout de même ravagé, au moins en partie, les installations de trois entreprises situées dans le même immeuble, forçant la mise à pied temporaire de 80 travailleurs.

« C'est un condo industriel qui pouvait accueillir quatre entreprises. Un des locaux était en construction. Les entreprises qui occupaient les trois autres ont dû cesser leurs activités temporairement », explique le maire de Daveluyville, Antoine Tardif.

Afin de faciliter la reprise des activités de ces entreprises, la municipalité a convié les propriétaires à une rencontre avec des représentants de la Corporation de développement économique, de la SADC, d'Emploi-Québec et de Développement économique Canada. L'objectif est évidemment de leur permettre une relance rapide et de faire en sorte qu'ils demeurent à Daveluyville.

« On veut les garder ici, c'est sûr. Nous avons des espaces disponibles ailleurs dans notre municipalité et il y a toujours l'option du parc industriel à proximité de l'autoroute 20 qui est très intéressante », continue le maire.

Puisque le travail des pompiers a permis de préserver l'intégrité d'une bonne partie de leurs installations, on s'attend à ce que les employés de Distribution R. Désilets et Jit Laser puissent reprendre la production dès que la Sûreté du Québec aura terminé son enquête. La relance risque d'être toutefois plus problématique pour Bois GM qui a vu son usine partir en fumée. L'entreprise est spécialisée dans la vente de bois.

Au total, une cinquantaine de pompiers ont mis une quinzaine d'heures à éteindre les flammes par un froid glacial. À un certain moment, les sapeurs ont connu un problème d'alimentation en eau qui aurait pu être désastreux.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer