Une production 3D présentée en plein air à Magog cet été

La production Légendes sera présentée en plein air... (Archives La Presse)

Agrandir

La production Légendes sera présentée en plein air dans les sentiers du marais de la Rivière aux Cerises à Magog.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Magog) À la fois une expérience cinématographique, technologique et culturelle, le parcours Légendes transformera le marais de la Rivière-aux-Cerises à Magog en un vaste terrain de jeu l'été prochain. Ses créateurs promettent un « divertissement unique » qui saura plaire à toute la famille.

Les promoteurs de Légendes sont ambitieux : ils espèrent que leur projet suscitera un grand engouement parmi la population. Ils parlent d'un « attrait d'envergure » pour décrire le futur produit touristique.

Les gens qui se procureront des billets pour Légendes, l'été prochain, auront droit à un court métrage en trois dimensions qui sera projeté sur un large écran holographique. Après la projection, ils participeront à une grande « chasse au trésor » pendant laquelle ils apercevront des hologrammes et trouveront différents artéfacts.

La thématique qui sera exploitée est celle des contes et des légendes. « La région regorge de ce genre de chose et notre objectif est de les faire revivre grâce aux plus récentes technologies. Le résultat sera des plus impressionnant », promet David Hurtubise, l'homme à la tête du projet.

L'objectif de l'équipe derrière Légendes est de créer six « chapitres » distincts, qui seront normalement présentés dans autant de villes différentes au cours des quatre prochaines années. Après Magog, Windsor pourrait recevoir un chapitre. Le nom de Mansonville circule également.

Les personnes qui tenteront l'expérience auront trois options : vivre l'aventure munies d'une simple carte en papier, installer des applications mobiles sur leur téléphone cellulaire pour avoir accès à plus de « contenu » ou louer un casque de réalité virtuelle pour goûter à des plaisirs supplémentaires.

Les réactions

Membre du conseil d'administration de L'Association du marais de la Rivière-aux-Cerises (LAMRAC), Éric Sévigny confie que « c'est avec excitation » que son organisation accueille ce projet. Il affirme que LAMRAC veillera à ce que les nombreux visiteurs aient un impact minimal sur le milieu naturel.

La mairesse de Magog, Vicki May Hamm, a pour sa part confié être « particulièrement émue » lors de la conférence de presse tenue par les promoteurs de Légendes jeudi au Centre d'interprétation du marais.

Mme Hamm aurait joué un rôle non négligeable dans la création de cette expérience nouveau genre. Elle aurait en effet réuni quelques personnes qui mijotaient des projets complémentaires pour les amener à travailler ensemble, ce qui a donné le résultat qu'on connaît maintenant.

Évidemment, il est facile de penser que Légendes concurrencera directement Foresta Lumina, qui a attiré des milliers de personnes au Parc de la gorge de Coaticook l'été dernier. Mais David Hurtubise affirme que l'objectif est plutôt de créer un climat de collaboration entre les deux organisations.

À ce sujet, le directeur général de Tourisme Cantons-de-l'Est, Alain Larouche, estime que l'ajout d'un produit semblable à Foresta Lumina dans la région n'est pas une mauvaise nouvelle en soi. « Je sais même qu'il y a un troisième projet similaire en gestation. Éventuellement, ça pourrait devenir une marque de commerce pour l'Estrie», soutient-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer