Brigitte Boisjoli à la conquête du désert

La chanteuse drummondvilloise Brigitte Boisjoli fera équipe avec... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

La chanteuse drummondvilloise Brigitte Boisjoli fera équipe avec sa soeur lors de la 15e épreuve du Trophée Roses des sables présentée au Maroc en octobre

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) La chanteuse drummondvilloise Brigitte Boisjoli sera de la centaine de Québécoises qui prendront part à la 15e édition du Trophée Roses des sables, une compétition entièrement féminine d'une dizaine de jours au cours de laquelle les participantes doivent rallier les étapes avec précision.

C'est à la demande du philanthrope Alain Labonté que l'ex-Académicienne de 32 ans s'est jointe à l'aventure, d'abord en tant que porte-parole, puis à titre de participante. Du 7 au 18 octobre, elle fera équipe avec sa soeur aînée Édith.

« J'ai invité ma soeur à le faire avec moi, on se connaît bien et on s'entend bien. Au début, elle a hésité, mais après en avoir parlé avec des amies qui l'ont déjà fait, elle a accepté. Je suis vraiment contente, nous allons vivre de beaux moments », anticipe la Drummondvilloise.

Brigitte Boisjoli se rend au Maroc d'abord et avant tout afin de relever un défi personnel. Elle sera en quête d'aventure et de découverte de soi. Il faut aussi dire que la cause est pertinente. Chaque année, l'organisation vient en aide à une poignée d'oeuvres de bienfaisance dont les Enfants du désert et la Croix-Rouge.

La chanteuse a déjà amorcé sa préparation en vue du marathon sablonneux. Puisqu'elle court régulièrement et pratique le CrossFit, elle est déjà en bonne condition physique pour pousser son bolide lorsqu'il sera enlisé. Reste maintenant à apprendre à se servir d'une boussole et du fameux road book. À cet égard, elle aura besoin d'un coup de pouce de sa frangine.

« J'ai zéro sens de l'orientation. Il va falloir travailler fort pour ne pas se perdre. Notre objectif, ce ne sera pas de gagner, mais de rentrer au Québec, dit-elle en rigolant. On m'a dit qu'après 22 h, il était plus difficile d'avoir de l'eau chaude pour prendre notre douche ».

Brigitte Boisjoli s'attend d'ailleurs à un parcours ardu parsemé d'embûches au cours duquel elle devra travailler son caractère. « J'espère être en mesure de grandir à travers cette aventure-là, de me découvrir, de raffermir les liens avec ma soeur », ajoute-t-elle.

En tant que porte-parole, l'artiste tentera d'influencer un maximum de femmes à participer à l'événement. En 2013, pas moins de 217 Québécoises ont fait le voyage, c'est plus que tous les autres pays participants. La popularité du Trophée de ce côté-ci de l'Atlantique a d'ailleurs convaincu l'organisation de nommer une représente au Québec en la personne de Charlotte Soula.

Le Trophée Roses des sables marquera une année bien chargée dans la carrière de Brigitte Boisjoli, elle qui prévoit lancer son prochain album en septembre et partir en tournée tout juste au retour du désert.

La chanteuse participera également à quelques représentations de la tournée de Dieu merci et sera sur scène cet été dans le cadre du 200e anniversaire de la Ville de Drummondville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer