Des employés d'Hydro-Québec «au coeur de la tempête»

Des employés d'Hydro-Québec basés en Estrie ont pris le chemin des Etats-Unis... (Photo AP)

Agrandir

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Des employés d'Hydro-Québec basés en Estrie ont pris le chemin des Etats-Unis afin de prêter main-forte aux équipes américaines devant faire face à des pannes causées par l'importante tempête de neige.

Une douzaine d'équipes de la région Estrie-Montérégie de la société d'État ont été dépêchées au nord de Boston et attendaient les ordres, mardi matin.

«Nos employés sont au coeur de la tempête», reconnait Louis-Olivier Batty, porte-parole d'Hydro-Québec.

«Il y a une quinzaine de milliers de pannes dans ce secteur.»

150 monteurs

Hydro-Québec a envoyé près de 180 employés dans la région de Boston.

Par voie de communiqué, Hydro-Québec a indiqué que la demande était venue de la société américaine National Grid. Les 150 monteurs ainsi que des membres du personnel logistique et technique sont en route vers la grande région de Boston, où les équipes et les véhicules seront déployés.

L'aide accordée est prévue par le North Atlantic Mutual Assistance Group, un groupe de collaboration dont fait partie Hydro-Québec. La société d'État avait également envoyé des équipes aux États-Unis en novembre 2014, lors d'une autre importante tempête sur la côte Est.

Le nord-est des États-Unis se prépare à l'arrivée d'une tempête hivernale qui, selon certains, pourrait être la plus puissante à matraquer la région en plus de 140 ans. Un avertissement de blizzard a été lancé pour une section d'environ 400 kilomètres du nord-est des États-Unis, et les météorologues affirment que la tempête pourrait laisser de 60 à 90 centimètres de neige dans la région allant du New Jersey au Connecticut à partir de lundi soir.

M. Batty ne pouvait dire combien de temps les équipes québécoises seraient sur place. Tout dépendra des demandes des Américains.

«Les employés rendus aux États-Unis proviennent de différentes régions de la province. Nous nous sommes assurés d'avoir gardé assez d'équipes au Québec pour réagir en cas de besoin», dit-il.

- Avec La Presse Canadienne

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer