Magog veut des façades plus jolies

La Ville de Magog a lancé un programme... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

La Ville de Magog a lancé un programme pour favoriser la rénovation et la restauration des façades des immeubles de son centre-ville. On aperçoit sur la photo la conseillère Diane Pelletier, la mairesse Vicki May Hamm ainsi que le nouveau coordonnateur Rue principale de la Ville, Olivier Ricard.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Souhaitant la revitalisation de son centre-ville, la Ville de Magog a élaboré un programme de subvention qui pourrait permettre de rajeunir l'apparence de certains immeubles de la rue Principale.

Le programme de subvention lancé mercredi  par la Ville de Magog s'adresse aux propriétaires d'immeubles situés en bordure de la rue Principale, au coeur du centre-ville. Les sommes qui seront attribuées par la municipalité devront servir à l'amélioration des façades des immeubles.

«Le principal objectif est d'encourager les propriétaires des établissements commerciaux à préserver, réhabiliter, et transformer les façades de leurs bâtiments. Il s'agit également, dans la mesure du possible, de conserver le cachet propre à l'époque à laquelle chaque édifice a été construit», a expliqué Diane Pelletier, coprésidente du comité de revitalisation du centre-ville.

La conseillère municipale a ajouté que le nouveau programme fait partie d'une série d'actions à court terme pour redynamiser la rue Principale. À plus long terme, des travaux majeurs seront réalisés sur cette artère commerciale. Il est notamment question d'enfouir de fils et de réaménager le parc des Braves.

La municipalité a décidé de rendre disponible une somme de 225 000 $. Le montant maximum pouvant être accordé a été fixé à 20 000 $ dans le cas d'une rénovation ou d'une restauration de façade. Des subventions pour l'amélioration de l'affichage à l'avant d'un bâtiment ont aussi été prévues.

Normalement, le programme sera en vigueur jusqu'en 2017. Mais rien n'assure les propriétaires d'immeubles qu'il restera encore de l'argent disponible, s'ils attendent en 2017 pour déposer une demande. Les premiers demandeurs auront priorité.

La tâche d'évaluer les dossiers a été confiée au comité consultatif en urbanisme de la municipalité. Ses membres devront se référer à des critères précis pour statuer sur les demandes qui seront acheminées à la ville.

«On croit que notre programme sera simple pour les propriétaires et que son application se fera sans difficulté, indique la mairesse de Magog, Vicki May Hamm. Si des ajustements sont nécessaires, on les fera.»

Déjà, un cas litigieux, soit celui de l'église urbaine Axe21 Magog, a été soumis aux autorités municipales. Les responsables de cette église entendent concrétiser un projet de rénovation de façade, mais ne savent pas encore si leur organisation sera éligible.

«On a un des immeubles qui a le plus besoin d'amour au centre-ville. On souhaiterait refaire entièrement l'avant de notre bâtiment», révèle le pasteur exécutif Sébastien Gauthier, qui aimerait voir la municipalité faire preuve d'ouverture face au projet de rénovation de son organisation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer