Lac-Mégantic: un groupe de gauche réclame une enquête indépendante

Un groupe de réflexion de gauche estime que les différentes enquêtes sur la... (Archives La Tribune, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Tragédie à Lac-Mégantic

Actualité

Tragédie à Lac-Mégantic

Un convoi ferroviaire transportant du pétrole brut a explosé à Lac-Mégantic, le 6 juillet, faisant plusieurs morts et rasant la quasi-totalité du centre-ville historique de cette municipalité. »

<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Un groupe de réflexion de gauche estime que les différentes enquêtes sur la catastrophe de Lac-Mégantic, incluant celle du Bureau de la sécurité des transports, ont laissé trop de questions sans réponse et réclame une commission d'enquête indépendante sur la pire tragédie ferroviaire de l'histoire moderne.

C'est la condition nécessaire pour obtenir « l'assentiment social des Canadiens » et leur soutien au transport de pétrole par train, statue le Centre canadien de politiques alternatives dans une étude publiée hier.

« La population de Lac-Mégantic, en fait, tous les Canadiens veulent s'assurer que les mesures de sécurité ferroviaire mises en oeuvre au cours des 18 derniers mois sont suffisantes pour prévenir une autre tragédie, écrit Bruce Campbell, auteur de l'étude et directeur général du CCPA. Ils ont besoin de savoir qu'à l'avenir, il n'y aura pas de retour en arrière, pas de dilution ni de contournement du mandat de sécurité publique de Transports Canada. »

Le CCPA, qui se définit comme un institut de recherche non partisan sur des questions de justice sociale, économique et environnementale, signe ainsi sa troisième étude sur la tragédie du 6 juillet 2013. Dans son rapport de 56 pages, l'organisme identifie 14 défaillances réglementaires chez Transports Canada qui pourraient avoir contribué à la tragédie.

« Il est impossible de mettre le doigt sur une défaillance de la réglementation qui soit à elle seule responsable de Lac-Mégantic. La faillite est plutôt attribuable à l'interaction de nombreuses défaillances, qui se sont mutuellement renforcées, et à leurs effets cumulatifs, jusqu'à ce qu'il en naisse les conditions propices à une tempête parfaite », analyse M. Campbell.

L'auteur souligne aussi l'écart entre les critiques virulentes du président sortant du BST au sujet des défaillances dans la réglementation et les conclusions « plus timides » de l'organisme fédéral dans son rapport final livré au mois d'août 2014.

« Par exemple, il est étonnant que le fait que Transports Canada ait permis à la MMA d'exploiter ses grands trains pétroliers avec un seul opérateur - malgré des données probantes se trouvant dans le rapport du BST - ne constitue pas l'une des causes ou l'un des facteurs principaux de l'accident », estime M. Campbell.

Le BST, rappelons-le, a pointé 18 facteurs qui ont joué un rôle dans la tragédie, dont trois qui concernent explicitement la réglementation et « un seul qui reproche à l'administration centrale de Transports Canada de ne pas avoir exercé une surveillance suffisante des changements opérationnels importants de la MMA », dénonce le CCPA.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer