Owl's Head souligne le travail des militaires canadiens

Quelques dizaines de membres du quartier général de... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Quelques dizaines de membres du quartier général de la 2e Division du Canada étaient à Owl's Head lundi pour l'inauguration des deux pistes.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(POTTON) Kandahar et Kaboul ne sont pas que des villes d'Afghanistan. Depuis lundi, ce sont aussi les noms de deux pistes de ski en sous-bois à la station Owl's Head, située dans le canton de Potton.

Souhaitant souligner le travail des soldats canadiens ayant participé à la longue mission qui s'est déroulée en Afghanistan après les attaques du 11 septembre 2001, la station a choisi de donner les noms de villes afghanes à ses deux nouveaux sous-bois.

Quelques dizaines de membres du quartier général de la 2e Division du Canada étaient présents à Owl's Head hier pour assister à l'inauguration des deux pistes.

«Nous sommes très honorés par le geste posé par cette entreprise, a déclaré le brigadier général Stéphane Lafaut, commandant de la 2e Division et de la Force opérationnelle inter-armées (Est). C'est une première au Canada qu'une station de ski prenne des noms de missions militaires importantes pour nommer des pistes.»

M. Lafaut mentionne que, pour les membres des Forces canadiennes, la mission en Afghanistan n'est pas de l'histoire ancienne, tout au contraire. «C'est contemporain, remarque-t-il. C'est encore dans nos coeurs.»

Le brigadier général ajoute que les deux nouveaux sous-bois sont à l'image de la mission en Afghanistan. «Il s'agit de pistes difficiles, comme l'était la mission.»

L'idée de piger dans le répertoire militaire pour baptiser les deux sous-bois a été suggérée par Gilles Paradis, un lieutenant-colonel aujourd'hui à la retraite.

«Au Québec, les gens connaissent mal le travail effectué par les Forces canadiennes pour protéger les idéaux de notre société démocratique. Ce geste attire l'attention sur leur travail», fait valoir M. Paradis, également attaché au Réseau sport activité.

Propriétaire de la station Owl's Head, Fred Korman estime que les soldats canadiens méritent d'être reconnus. «Pour nous, c'est une façon de les honorer. Je crois que c'est spécial pour eux», dit-il.

Éventuellement, il est possible qu'Owl's Head nomment d'autres pistes avec des noms de missions ou de batailles militaires. Vimy pourrait être le prochain nom retenu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer