Saint-Félix : la facture gonflera de 25%

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY) Des résidants de Saint-Félix-de-Kingsey ont constaté avec stupéfaction une augmentation de 25 % de leur facture de taxe foncière par rapport à 2014 et demandent à la Municipalité d'ajuster ses flûtes.

C'est notamment le cas de Jacques Lachapelle et Gilles Choquette qui blâment le conseil de Saint-Félix et accusent le gouvernement du Québec de pelleter dans la cour des municipalités et, par le fait même dans celle des contribuables, la facture de l'équilibre budgétaire.

«La Municipalité nous souhaite une bonne année 2015 en augmentant nos taxes de 25 %. Et cela arrive au moment où le gouvernement du Québec, en mode d'austérité, nous promet pour 2015 de réviser tous les programmes d'aides de tous les ministères, ceci dans le but d'éliminer le déficit, sans augmenter les impôts. Une augmentation de 25 % de nos comptes de taxes est inacceptable», clame M. Choquette.

Dans les faits, la Municipalité de Saint-Félix n'a pas augmenté son taux de taxation, elle l'a plutôt diminué, le faisant passer de 0,88 $ à 0,83 $ par 100 $ d'évaluation, un taux qui est comparable à celui répertorié dans d'autres municipalités rurales de la région. Là où le bât blesse, c'est que le conseil municipal a choisi de réviser son rôle d'évaluation des propriétés seulement aux six ans. La valeur des résidences était donc toujours à leur niveau de 2009 et le retard à rattraper était considérable.

«Il ne faut pas profiter du nouveau rôle d'évaluation pour se faire attraper les deux mains dans le sac, pour 2014 l'augmentation du coût de la vie est de 2 %. Pour attirer de nouveaux résidants, de nouveaux commerces et de nouvelles industries, il faut rester compétitif avec les autres municipalités et faire des sacrifices, ce qui ne veut pas dire de piger dans la poche des citoyens», ajoutent les requérants.

La mairesse de Saint-Félix, Thérèse Francoeur, a rejeté du revers de la main la demande de ses citoyens mécontents, leur suggérant de faire appel de l'évaluation de leur résidence auprès de la MRC de Drummond afin qu'elle soit revue à la baisse. Il est important de préciser que Gilles Choquette affrontait la mairesse lors de la course à la mairie de 2013.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer