Les amateurs de sports d'hiver écopent

Les adeptes de sports hivernaux auraient tout intérêt à prendre un minimum... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Les adeptes de sports hivernaux auraient tout intérêt à prendre un minimum d'information avant de planifier des activités à l'extérieur mercredi et durant les prochains jours. La pluie annoncée risque fort de les obliger à modifier leurs plans.

Mardi en fin d'après-midi, le parc national du Mont-Orford a annoncé qu'il fermera ses pistes de ski de fond mercredi et jeudi « en raison de la pluie prévue et afin de préserver le peu de neige déjà tombée au sol ».

«Les températures chaudes et les vents qu'ils nous annoncent pourraient sérieusement endommager les

pistes de ski.»

« Il sera toujours possible de se promener en raquettes et de faire de la randonnée pédestre dans le parc du Mont-Orford les 24 et 25 , a indiqué la directrice de l'aire protégée, Brigitte Marchand. Mais on va rester attentif pour ne pas que des randonneurs partent dans des conditions qui seraient risquées. »

Mme Marchand n'était pas en mesure hier de préciser quand les pistes de ski de randonnée du parc seront de nouveau accessibles aux skieurs. Mais elle avouait son inquiétude en ce qui concerne la suite des choses.

« Je suis assez inquiète, a-t-elle confié à La Tribune. Les températures chaudes et les vents qu'ils nous annoncent pourraient sérieusement endommager les pistes de ski. L'épaisseur de neige au sol n'est pas importante à l'heure actuelle. On a l'impression de revivre ce qu'on a vécu l'an dernier à la même période. »

Brigitte Marchand espère ardemment qu'une « vraie tempête de neige » s'abattra sur la région au cours des prochains jours. « Ce n'est pas juste d'un 10 centimètres dont on aurait besoin. »

Au Parc du mont Hatley également, la situation n'est pas celle qui était espérée. « On repousse notre ouverture depuis le 20 décembre, confie Geneviève Trépanier, directrice adjointe du centre de plein air. On y avait goûté en 2013 à ce temps-ci de l'année, mais c'est pire que l'an passé en ce moment. La pluie ne va pas nous aider. »

Le Parc du mont Hatley a fabriqué de la neige pendant les dernières semaines dans le but de pouvoir ouvrir ses portes le 20 décembre, mais les conditions météorologiques observées ont compliqué la tâche du personnel.

« On devrait accueillir nos premiers clients pour la glissade le 28 décembre. On ne fera qu'une ouverture partielle compte tenu de la situation. On devrait par contre être à 100 pour cent au début janvier », explique Geneviève Trépanier.

À Magog, le sentier glacé longeant du lac Memphrémagog n'est pas encore accessible. Cependant, le site de glissade de la Ville de Magog en bordure de la rivière était ouvert ces derniers jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer