Richmond gèle taxe foncière et services

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Christine Bureau</p>

(Richmond) La charge fiscale des contribuables de Richmond reste stable en 2015. Avec une taxe foncière à 0,80 $ par 100 $ d'évaluation et des tarifs inchangés, les propriétaires verront peu de différences sur leur compte de taxes, si ce n'est des frais causés par le retrait du programme de fluoration de l'eau potable.

Par exemple, pour une propriété évaluée à 149 400 $, le compte de taxes coûtera 48,90 $ de plus qu'en 2014, pour se chiffrer à 2281,89 $ en incluant taxes et services. Pour une propriété de 201 900 $, la hausse sera plutôt de 45,91 $, tandis que les propriétaires d'une maison de 93 300 $ verront leur compte augmenter de 50,80 $.

Ces hausses d'environ 50 $ équivalent au coût de retrait du programme national de fluoration de l'eau potable tel que voté par les citoyens de Richmond lors de la consultation population tenue en octobre dernier. Selon le plan proposé par la Ville, les 127 152 $ qu'il leur en a coûté pour se retirer de ce programme seront répartis sur le compte de taxes des citoyens pendant deux ans, soit un total de 100 $ pour les propriétaires d'une résidence unifamiliale.

En contrepartie, comme la Ville a renouvelé cette année des emprunts à des taux d'intérêt plus avantageux, certains verront sur leur compte de taxes une diminution de quelques dollars.

Par ailleurs, comme les autres municipalités, le conseil municipal de Richmond a également dû tenir compte des coupures du gouvernement engendrées par le nouveau Pacte fiscal, évaluées dans ce cas-ci à 75 000 $. Même si le maire Marc-André Martel affirme avoir eu à gérer un « budget serré », il affirme avoir réussi à geler les taxes et tarifs grâce aux membres du conseil municipal, qui « ont pris soin d'analyser chacun des postes budgétaires ».

Melbourne et Cleveland

Du côté du Canton de Cleveland, la petite municipalité est arrivée elle aussi à équilibrer son budget sans toucher àla charge fiscale des contribuables. S'il dit « accepter » les décisions prises par le gouvernement, le maire Herman Herbers explique que le conseil a réussi à compenser les coupures imposées par Québec en révisant à la baisse (75 000 $) son budget de voirie, ce qui laisse tout de même un investissement de 283 000 $ pour l'entretien et l'amélioration des chemins du canton.

Par exemple, pourune propriété évaluée à 149 400 $ à Richmond,le compte de taxes coûtera 48,90 $ de plus qu'en 2014.

Dans le Canton de Melbourne, un budget en hausse de 3,03 % résulte en une augmentation du taux de taxation de 2 % pour les contribuables, le reste ayant été compensé par les surplus de la municipalité (72 775 $) et le fonds réservé pour la réfection et l'entretien des voies publiques (30 000 $).

Pour une maison résidentielle moyenne de 175 000 $, cette hausse représente une augmentation de 12, 20 $. Les tarifs des services de collectes des ordures ménagères et des matières recyclables ont par ailleurs subi une légère baisse du côté résidentiel, tandis que les propriétaires qui reçoivent les services d'aqueduc de Richmond doivent s'attendre à payer eux aussi 50 $ pendant deux ans pour les coûts de retrait du programme de fluoration.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer