Tout le monde gagne  au concours Tu perds, tu gagnes

Les participants  du concours estrien Tu perds, tu... (La Tribune, Christine Bureau)

Agrandir

Les participants  du concours estrien Tu perds, tu gagnes célébraient samedi les efforts accomplis depuis 16 semaines. Derrière : Diane Carrier, Marie-Ève Lapointe et l'animatrice de Rythme FM Valérie Girard. Devant : l'instigatrice du concours, Karine Laplante, Paula Tellier et Guylaine Joyal.

La Tribune, Christine Bureau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Christine Bureau</p>

(Racine) Ils étaient une quarantaine de participants au concours estrien Tu perds, tu gagnes à célébrer samedi la fin de leur aventure. Après 16 semaines à repousser leurs limites et à se dépasser, il est temps de souffler un peu pour se dire « mission accomplie ». Et surtout, constater tout le chemin parcouru.

« Au départ, c'était parce que j'avais besoin d'un coup de pouce pour perdre du poids, raconte l'animatrice, Valérie Girard. Travaillant à Rythme FM [NDLR: l'un des commanditaires], où on parlait du concours sur les ondes, je trouvais ça intéressant de participer de l'intérieur. Sauf qu'en le faisant, j'ai réalisé que c'était tellement plus que ça. On a sorti le méchant, mais dans les deux sens du terme. Combien de fois suis-je rentrée là fatiguée et que je suis ressortie avec pleine d'énergie? »

Un concours qui apporte « bien plus que ça », c'est aussi ce que rapportent les autres témoignages. « Ça a tellement changé ma vie. J'ai fait un 180 degrés au niveau émotionnel, au niveau personnel. Je suis arrivée ici seule et je me suis fait 40 amis », souligne la rayonnante Paula Tellier. Elle affirme avoir été suivie par un personnel qualifié, attentionné. « Ils nous ont aidés à repousser nos limites, sans trop en faire. Ça, ça ne s'achète pas », fait-elle valoir.

Même son de cloche du côté de Diane Carrier. « J'avais déjà fait deux tentatives pour aller m'entraîner dans un gym, mais je n'y arrivais pas », se remémore-t-elle. Le concours lui a apporté ce qu'il lui fallait pour persévérer. « On avait toujours la petite tape sur l'épaule pour nous challenger. [...] Je suis très fière de ce que j'ai atteint. Je voulais être une mamie en forme pour aller jouer au parc avec ses petits-enfants et j'ai réussi », sourit-elle.

Quand on leur demande ce qu'elles ont trouvé le plus difficile, les femmes hésitent avant de répondre. C'est que les épreuves survenues pendant le concours, loin de les décourager, les ont plutôt fait grandir. « Je pense que ce qui peut être le plus difficile, c'est de combiner vie familiale avec Tu perds, tu gagnes parce que le concours, c'est beaucoup d'implication », rappelle l'initiatrice du projet, Karine Laplante. Pendant 16 semaines, les participants ont un horaire chargé : entre trois à quatre suivis par semaine, qu'il s'agisse de séances d'entraînement, d'ateliers sur la nutrition ou séances d'hypnose, en plus d'activités ponctuelles qui s'ajoutent.

Hypnologue de profession, Karine Laplante travaille avec les participants sur le contrôle alimentaire, l'appétit et les rages alimentaires. « J'ai aussi englobé le côté psychologique, tout ce qui concerne la confiance en soi et le lâcher-prise », précise-t-elle.

Des entrevues auront lieu dès le début du mois de janvier pour le lancement de la quatrième saison de Tu perds, tu gagnes.

Voici les gagnantes

1er place

Lise Campagna: de 178,4 lbs à 138,10 lbs, soit 22,5 % de son poids initial.

A perdu 11,93% de gras. 

2e place

Nathalie Gilbert: de 173,5 lbs à 129,5 lbs, soit 26 % de son poids initial.

A perdu 8,49 % de gras

3e place

Karine Longpré: de 215,8 lbs à 172,83 lbs, soit 19,9 % de son poids initial.

A perdu 11,21% de gras.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer