Décès de Line Boulet : le monde agroalimentaire perd un pilier

Line Boulet... (Courtoisie, Ron Massey)

Agrandir

Line Boulet

Courtoisie, Ron Massey

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Coaticook) Agronome et agente de développement agroalimentaire pour la région de Coaticook de 1996 à 2013, Line Boulet s'est éteinte tout doucement à son domicile il y a quelques jours à l'âge de 50 ans.

Ses anciennes collègues ont souhaité lui rendre hommage, parce que, ont-ils dit, Line Boulet fait partie de ces êtres d'exception qui, par leur passion, leur acharnement et leur dévouement, transforment à jamais leur entourage. Véritable force de la nature, Line Boulet était reconnue pour son respect et son attachement indéfectible aux entrepreneurs agricoles, à ceux qui osent innover.

«Line aimait tellement ses producteurs, elle avait tellement à coeur leur bien-être, se rappelle Sylvie Grenier, designer graphique et copropriétaire de Taïga Communications, l'équipe à qui Line Boulet a donné sa première chance de faire sa place en région. C'était une femme généreuse, qui savait ce qu'elle voulait et qui menait ses projets jusque dans les moindres détails, sans jamais compter ses heures.»

Leader incontestée du développement agroalimentaire et agrotouristique de la région coaticookoise, sa créativité, son sens de l'innovation et son esprit d'ouverture lui ont permis de concrétiser de nombreux projets hautement novateurs dont Produitsdelaferme.com, l'incubateur d'entreprises maraîchères biologiques, ainsi que Saveurs des Cantons. «Je n'ai pas le moindre doute que c'est Line Boulet qui a positionné Coaticook comme leader dans le domaine agroalimentaire, affirme Marjorie Tyroler, directrice générale du CLD de la MRC de Coaticook. Ses capacités de rassembleur ont été déterminantes afin de créer une dynamique où tous les intervenants se concertent pour réaliser des projets collectifs d'envergure.»

Femme de conviction, Line Boulet a su partager sa vision d'une économie agricole forte et diversifiée, une économie supportée par des alliances et des partenariats stratégiques. Femme de coeur, tous se rappelleront sa bonne humeur contagieuse et son immense sourire tout en douceur.

«Line était toujours là quand nous avions besoin d'aide. C'était quelqu'un de stimulant sur qui on pouvait compter, souligne Diane Goyette, cofondatrice du Verger le Gros Pierre et présidente des Comptonales. Son départ crée un grand vide, mais le plus grand hommage qu'on puisse lui faire, c'est de lui prouver que la tape dans le dos qu'elle nous a donnée pendant toutes ces années était suffisamment forte et que, malgré son absence, on continue d'avancer.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer