Les taxes en chute libre à Tingwick

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(TINGWICK) Pendant que certaines administrations municipales ont de la difficulté à joindre les deux bouts, la Municipalité de Tingwick dans les Bois-Francs vient d'annoncer à ses citoyens une nouvelle baisse de 0,11 $ du 100 $. Depuis 2013, les Tingwickois ont vu leur compte de taxes diminuer de plus de 35 %, passant de 1,15 $ à 0,74 $ du 100 $ d'évaluation.

Le maire de Tingwick, Réal Fortin, explique cette situation par le changement de garde au conseil municipal qui a eu lieu lors des élections de novembre 2013. Les élus ont alors décidé de mettre un terme aux dépenses excessives et d'assainir les finances publiques.

«Quand on est entré en poste, on a décidé de montrer l'exemple. On a baissé nos propres allocations. Le conseil précédent s'était voté des primes pour la participation aux réunions de comité. Ça a diminué la rémunération de moitié», explique le politicien.

La Municipalité a également réévalué les tâches accomplies par ses employés afin de les rendre plus efficaces et de diminuer le recours à la sous-traitance. Cette mesure, combinée à de nouvelles constructions, a largement compensé pour les coupures incluses dans le pacte fiscal du gouvernement libéral.

Attirer de nouvelles familles

En plus de la baisse du taux de taxation, les Tingwickois verront la taxe reliée à l'aqueduc passer de 270 $ à 232 $ et celle des égouts de 290 $ à 150 $. Les résidents du secteur des Trois-Lacs paieront également moins cher pour leur privilège.

Selon M. Fortin, ceci signifie que le propriétaire d'une résidence évaluée à 80 000 $, située dans le noyau villageois verra le solde de son compte de taxes passer de 1456 $ à 1190 $ en 2015.

«Le but est d'attirer des citoyens chez nous. Ces baisses avaient pour objectif de nous rendre compétitifs avec le reste de la région. Elles seront durables, pas question d'annoncer une hausse l'an prochain», annonce le maire. Tingwick est effectivement toujours dotée d'un bas de laine d'environ 500 000 $, soit près de 20 % de son budget annuel qui se chiffre à 3 millions $.

En plus de diminuer le fardeau fiscal de ses citoyens, le maire a annoncé des investissements de 1 033 130 $ dans ses projets d'immobilisation pour l'année 2015, ainsi que la construction d'un centre de la petite enfance dans les anciens locaux de la caisse Desjardins.

Tingwick mise également sur un climat social plus sain, on se rappellera de la bisbille qui régnait entre le maire précédent, Paul-Émile Simoneau, et ses conseillers.

«Il y a une bonne entente au sein du conseil, ça travaille mieux. Tout le monde est enjoué et prêt à mettre des heures pour faire avancer la communauté. On peut dire que ce triste épisode est derrière nous», conclut Réal Fortin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer