La MRC de Coaticook embauchera 8 des 10 employés du CLD

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Coaticook) La MRC de Coaticook a statué cette semaine quant au sort des employés du CLD avant le départ pour le long congé des Fêtes. C'est contraire au plan de match initial où l'ouverture de postes devait avoir lieu seulement en février prochain.

Ce revirement fait suite à deux demandes du conseil d'administration du CLD. D'une part, le ca souhaitait que la MRC mette fin au suspense en prenant une décision quant à l'ouverture des postes des employés, et ce, avant le 19 décembre. D'autre part, le ca voulait que le poste de «responsable du développement économique» ne soit pas ouvert mais plutôt offert directement à la directrice générale du CLD, Marjorie Tyroler. Suivant les échanges entre les deux parties, il a été convenu de verser une indemnité de départ à Mme Tyroler. Elle devrait quitter ses fonctions aujourd'hui. Le poste de «responsable du développement économique» sera assumé par Nathalie Labrie, conseillère aux entreprises au CLD.

Une indemnité de départ sera versée à Marjorie Tyroler, la directrice générale du CLD. Elle devrait quitter ses fonctions aujourd'hui.

«Les objectifs poursuivis par le CLD étaient que la prise de décision se prenne rapidement, que les employés ne soient pas embauchés par avis de concours et que la direction générale du CLD soit considérée très sérieusement et je sais que la MRC a multiplié les rencontres afin d'atteindre ces objectifs», reconnaît le président du CLD, Michel Belzil.

Quant aux dix employés du CLD, huit d'entre eux intégreront l'équipe de la MRC à compter du 1er mars, alors que deux perdront leur emploi. «Malgré des coupures de 165 000 $, le conseil souhaite pouvoir offrir les mêmes services à la population et aux entrepreneurs, tient à souligner Dominick Faucher, directeur général de la MRC. Il sera donc nécessaire dans la prochaine année de réorganiser la structure de la MRC afin d'optimiser les tâches effectuées par chacun et ainsi pouvoir offrir les mêmes services.»

Entre-temps, la MRC doit mettre fin à certains baux afin d'aménager des espaces de travail pour ses nouveaux employés. Ainsi, la Corporation de développement communautaire de la MRC de Coaticook, le Service d'aide domestique de la région de Coaticook et l'Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées de Coaticook devront se relocaliser dans les prochains mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer