CPE: un entretien «encourageant» avec la ministre de la Famille

Francine Charbonneau... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Francine Charbonneau

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Une délégation de gestionnaires de centres de la petite enfance sont ressortis « encouragés » d'une rencontre avec la ministre de la Famille Francine Charbonneau, mercredi. Ils lui présenteront quelques pistes de solution qui peuvent être mises de l'avant.

Le groupe, composé de Louise Véronneau, directrice générale du CPE Magimo, de David Bélanger, directeur du CPE Fleurimont, Johanne Levasseur, du CPE Jardins D'A.M.I.S, et de Lorraine Watson, directrice générale du CPE Plein Soleil de Richmond, est allé à la rencontre de la ministre à Québec hier. « Elle nous a demandé de mettre par écrit certaines pistes de solution », a fait valoir le groupe au terme de la rencontre qui a duré environ une demi-heure.

Québec demande notamment aux CPE de miser sur la location d'espace plutôt que de nouvelles constructions pour le développement de places.

La deuxième installation de Magimo qui verra le jour à Saint-Denis-de-Brompton emprunte ce modèle. Or, la location n'est pas prévue dans les paramètres de financement actuels, expliquent les gestionnaires. « C'est un modèle qui ne se fait pas souvent, note Louise Véronneau. Le financement n'est pas adapté à ça. »

L'équipe s'est heurtée à plusieurs embûches, mais le projet verra le jour finalement comme prévu en mars 2015.

Il s'agit de l'une des pistes de solution qui pourront être formulées à la ministre, soit d'adapter les paramètres de financement à la location.

« La ministre nous a rassurés sur le travail des comités consultatifs qui ont donné les places », note Mme Véronneau. Contrairement à ce qu'avancent certaines rumeurs, les fusions de bureaux coordonnateurs ne feraient pas partie des scénarios, rapportent les gestionnaires.

Aux yeux de David Bélanger, la ministre a fait preuve de plus d'ouverture que son collègue, le député de Sherbrooke, Luc Fortin. Ce dernier reçoit la visite de manifestants des milieux des CPE toute la semaine. Ils seront ensuite de retour les lundis de janvier.

« De façon générale, il y a un adoucissement de la position des libéraux », estime M. Bélanger, au terme de la rencontre avec la ministre Charbonneau.

Le milieu des centres de la petite enfance se mobilise à la suite de certaines décisions du gouvernement libéral, dont la modulation des tarifs et le report de nombreux projets de développement.

Il a été impossible de parler à l'attachée de presse de la ministre Charbonneau, hier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer