Drummondville s'entend avec ses cols blancs

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) La Ville de Drummondville en est venue à une entente de principe avec le Syndicat des employés municipaux cols blancs affilié à la CSN. La Municipalité et sa centaine de fonctionnaires seront liés jusqu'au 31 décembre 2018.

Afin de mieux répondre à la nouvelle réalité et aux besoins changeants de leurs concitoyens, les fonctionnaires verront leur horaire de travail passer de 32,5 à 35 heures par semaine. Drummondville espère ainsi diminuer le nombre d'heures supplémentaires travaillées et payées à 150 % du salaire initial. Le maire, Alexandre Cusson, a par le fait même confirmé que les différents services offerts à l'Hôtel de Ville seront désormais accessibles sur l'heure du dîner.

Pour ce qui est des considérations salariales, Drummondville a consenti une augmentation de 2,5 % rétroactive au 1er janvier 2014 (la convention collective était échue depuis le 31 décembre), ainsi qu'une autre augmentation de 2,5 % pour 2015. Pour les trois autres années incluses à l'entente, les majorations salariales varieront de 2 % à 2,25 % en fonction de la variation de l'Indice des prix à la consommation.

Pour ce qui est du régime de retraite, puisque Drummondville nage dans les surplus, elle entend garder le cap sur les modalités en vigueur pour l'instant.

« Nous avons géré efficacement notre régime au fil des ans et nous n'avons pas le problème que plusieurs autres municipalités ont. Nous sommes surcapitalisés encore cette année, nous serons autour de 115 % ou 120 % », affirme le maire Cusson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer