Des croisières du Grand Cru entre Magog et Newport?

Histoire de poursuivre le développement de son offre d'activités, Escapades... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(MAGOG) Histoire de poursuivre le développement de son offre d'activités, Escapades Memphrémagog planche sur un projet de croisière entre Magog et Newport, aux États-Unis. L'objectif est d'offrir ce produit à la clientèle dès l'été prochain.

Annie Brunelle... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Annie Brunelle

Archives La Tribune

Directeur des ventes et du développement chez Escapades Memphrémagog, Éric Lefebvre reste prudent en expliquant ce que projette son organisation, qui exploite le Grand Cru, un bateau de croisière naviguant sur le lac Memphrémagog. «On est encore à l'étape du projet», souligne-t-il d'emblée.

N'empêche, tout en admettant que des obstacles demeurent, M. Lefebvre se déclare confiant qu'Escapades Memphrémagog puisse transporter des gens entre Magog et Newport dès l'été 2015.

Si tout fonctionne tel que souhaité, la clientèle aura la possibilité de monter à bord du Grand Cru à Newport ou à Magog, des villes qui sont situées aux deux extrémités du lac Memphrémagog. Une fois rendus à destination, les croisiéristes visiteraient les lieux puis monteraient dans un autobus pour revenir à leur point de départ.

Éric Lefebvre révèle qu'Escapades Memphrémagog a déposé une demande pour naviguer en eaux internationales, un des préalables à la concrétisation de ce projet. Il laisse entendre que cette question ne devrait pas poser de problème.

«Il faut que le quai possède une certification A et c'est ce qu'il a.»


L'entreprise a également fait les démarches nécessaires afin de s'assurer que le Grand Cru serait en mesure d'accoster à Newport sans difficulté. «Il faut que le quai possède une certification A et c'est ce qu'il a», note M. Lefebvre.

La question de la frontière constitue un enjeu important, surtout que les mesures de sécurité ont été resserrées depuis les attentats du 11 septembre 2001 à New York.

Pour que le Grand Cru obtienne la permission de s'arrêter à Newport, des douaniers américains devront être en mesure de l'accueillir sur place. «La ville de Newport a elle-même fait la demande pour que le service de douane soit rehaussé au quai. En plus, on a une liste de personnalités locales qui nous supportent dans ce projet.»

Éric Lefebvre croit que le contexte est favorable au rehaussement des services douaniers au quai à Newport. «Ça se développe beaucoup à Jay Peak et autour. Entre autres, il est question de créer un nouvel aéroport dans ce secteur. Les agents qui s'occuperaient de nous pourraient être ceux de l'aéroport. D'ailleurs, seulement quelques kilomètres sépareraient les deux lieux», remarque-t-il.

Advenant que les choses ne se déroulent pas tel qu'espéré, Escapades Memphrémagog se rabattrait normalement sur une solution de rechange. M. Lefebvre ne veut pas la dévoiler pour le moment. Mais il souligne que le Grand Cru aurait le droit de naviguer en eaux américaines sans accoster à Newport.

Dans un futur plus éloigné, il n'est pas exclu que de nouveaux forfaits train-bateau soient vendus par Escapades Memphrémagog. Les clients se rendraient aux États-Unis grâce à l'un des deux moyens de transport puis en reviendraient avec l'autre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer