Pas de hausse de taxes à Victo

Le maire de Victoriaville, Alain Rayes, et son... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le maire de Victoriaville, Alain Rayes, et son directeur général, Martin Lessard.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Le maire de Victoriaville, Alain Rayes, avait promis de ne pas refiler à ses contribuables les compressions reliées au pacte fiscal et il a tenu promesse puisque les contribuables ne verront pas leur compte de taxe augmenter d'un iota pour 2015.

Le politicien s'est empressé de préciser que les menaces du ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, n'avaient rien à voir dans cette décision et qu'elle avait plutôt été prise dans un souci de rendre la capitale des Bois-Francs encore plus attrayante pour les entreprises et les familles se cherchant une nouvelle terre d'accueil.

L'administration victoriavilloise a établi à 912 000$ le manque à gagner attribuable au nouveau pacte fiscal. Afin de pallier cette perte nette et de permettre la poursuite du développement de la municipalité, le conseil municipal s'est accaparé le surplus anticipé de 1,3 million $, a réduit de dix à quatre le nombre de nouvelles embauches projetées et a réduit ses projets de revitalisation de parcs.

«Notre objectif est de ramener le taux de taxation à la barre du 1$ du 100$ d'évaluation l'an prochain et nous ne voulions pas pelleter le problème par en avant. Nous avons donc pris les mesures en conséquence», affirme le maire, précisant que le taux de taxation actuel est de 1,09$.

Si la situation tend à s'améliorer, la charge fiscale des propriétaires fonciers victoriavillois se retrouve dans la moyenne des villes de 25 000 à 100 000 habitants à 2503$, alors que la municipalité arrive pourtant au 32e rang sur 35 pour la valeur moyenne des propriétés.

«Nous réalisons des progrès en ce sens en gelant nos taxes pendant que les autres augmentent. Nous voulons continuer», ajoute M. Rayes.

19M $ d'immobilisations

Malgré les compressions, Victoriaville a choisi de maintenir son effort de mise à jour de ses infrastructures et investira 19 millions $ dans la réfection de son réseau routier et de ses équipements et bâtiments.

On pavera cette année un record de 20 km de route, portant le total des six derniers étés à 91 km. Il est également question d'enfin installer des gradins fixes au stade de baseball. Les estrades temporaires ne permettaient pas une bonne visibilité du terrain et étaient trop exiguës pour permettre la présentation d'événements comme le championnat des petites ligues, l'été dernier.

Le conseil municipal mettra aussi un autre million $ en réserve dans le but de mener son projet de revitalisation de son centre-ville. Il compte investir la cagnotte, qui devrait s'établir à 3 millions $, à compter de 2016.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer