Paniers de Noël: un baume pour 360 foyers

Une équipe de 200 bénévoles de tous âges,... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Une équipe de 200 bénévoles de tous âges, dont le jeune Alexandre Châteauneuf, s'activait dimanche au Provigo Le Marché de Magog pour constituer et livrer les paniers de Noël dans la MRC.

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Magog) «C'est un baume, ce qu'on fait aujourd'hui, ce n'est pas une solution permanente. On ne s'attaque pas à la cause du problème, mais si on ne fait rien, les gens ne mangeront pas.»

Ce «baume», dont parle Eric Gingras, c'est les paniers de Noël qui ont été livrés dimanche dans 360 foyers de la MRC de Memphrémagog. M. Gingras les livre bénévolement depuis huit ans.

«Ce qui est le plus touchant, c'est quand tu arrives dans les familles. Les gens sont parfois gênés de te voir arriver, mais les jeunes enfants sont tellement contents quand ils voient le panier. Ils regardent dedans pour voir ce qu'ils vont y trouver», dit-il.

Pour M. Gingras, la distribution des paniers de Noël est une affaire de famille. Son beau-frère, Stéphane Bégin, est président depuis une quinzaine d'années du Souper du partage Jean-Pelchat, qui permet d'amasser les fonds nécessaires pour réaliser les paniers.

«J'ai choisi de faire ça pour aider la population. Il y a beaucoup de besoins, et je constate que personnellement, je suis chanceux. Il faut redonner à la société ce qu'elle nous permet d'avoir», dit M. Bégin, aussi propriétaire de l'entreprise Conceptromec.

«On ne s'attaque pas à la cause du problème, mais si on ne fait rien, les gens ne mangeront pas.»

Il montre fièrement l'équipe de 200 bénévoles - dont plusieurs de ses employés - qui étaient à l'oeuvre hier au Provigo Le Marché de Magog, dans lequel une «épicerie parallèle» avait été élaborée pour le montage des paniers de Noël. L'entrepôt avait été aménagé de façon à contenir toutes les denrées qui allaient dans les paniers, et cinq caisses étaient ouvertes exprès pour payer la nourriture qui allait dans les paniers.

«On achète la nourriture selon nos besoins. Le Provigo Le Marché est notre commanditaire majeur; ils nous vendent toute la nourriture des paniers au prix coûtant», explique Jean Pelchat, fondateur du Souper du partage, événement qui célèbre cette année son 20e anniversaire.

Cette année, 85 000 $ ont été amassés avec ce souper spaghetti, auquel 2000 personnes ont participé.

«Beaucoup de gens seuls vivent dans l'isolement, qu'ils soient jeunes ou âgés, souvent avec de faibles revenus. Il y a aussi des familles, notamment avec des parents monoparentaux, à qui on vient en aide», souligne M. Pelchat.

Ce sont donc une trentaine de véhicules ont donc sillonné les rues de la MRC, les coffres chargés de nourriture - et d'un baume réconfortant -, pour illuminer le quotidien de centaines de résidants de la MRC, au moins pour un temps.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer