Un club de ski acrobatique bosses voit le jour à Orford

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Un nouveau club de ski prendra d'assaut la station de ski alpin du Mont-Orford cet hiver. À la différence que celui-là s'adressera aux jeunes de sept ans et plus qui voudront s'initier à la discipline des bosses en ski acrobatique. Le nouveau Club ski acrobatique bosses Orford espère ainsi attirer une quinzaine de jeunes pour cette première année d'opération.

David Fontaine, ancien membre de l'équipe nationale et frère de Nicolas, ancien champion mondial et vainqueur de la Coupe du monde en sauts, et Jean St-André, entraîneur-chef de 2000 et 2007 à Val St-Côme, ont conjugué leurs efforts pour lancer ce nouveau club. «J'ai eu le goût de me réinvestir en regardant les derniers Jeux olympiques d'hiver et en voyant Marc-Antoine Gagnon, un de mes anciens élèves à Val St-Côme, s'emparer d'une éclatante quatrième position. J'étais déjà établi ici dans la région lors de mes deux dernières années à Val St-Côme. Cette fois, il n'était pas question de retourner là-bas. Je voulais développer les bosses dans ma région d'adoption et de fil en aiguille on m'a mis en contact avec David Fontaine. C'est le début d'une belle association», a révélé St-André.

Dans la région, le nom Fontaine a toujours été associé à la discipline des sauts plutôt qu'aux bosses. «Les bosses aujourd'hui n'ont rien à voir avec ce qui se faisait il y a 15 ans. Les athlètes effectuent maintenant des périlleux dans leur descente. Il est donc très important de bien maîtriser ses sauts et je m'occuperai davantage de ce volet. Jean, c'est le spécialiste des bosses», précise David Fontaine.

Les deux comparses sont d'accord pour dire que cette première année d'activités en sera une de rodage. «On veut s'installer sur des bases solides et on ne précipitera rien. Cependant, il est clair que nos jeunes goûteront rapidement à des compétitions. Nous développerons les jeunes dans le but d'en faire des athlètes de haut niveau», souligne St-Jean qui verrait aussi d'un bon oeil d'autres clubs de ski acrobatique prendre pignon sur rue en Estrie.

«Au Québec, les Laurentides et la région de Québec avalent tout quand il est question de ski acrobatique. Il est temps de faire une percée en Estrie et ça passe par plus d'un club», a-t-il enchaîné. Mentionnons qu'il y aura pour les intéressés un kiosque d'information demain au Chalet de ski du Mont-Orford entre 10 heures et 14 heures.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer