La CS des Appalaches souhaite fusionner avec des Navigateurs

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nelson Fecteau
La Tribune

(THEETFORD MINES) Confronté à une fusion forcée par le plan du ministre Yves Bolduc, le Conseil des commissaires de la Commission scolaire des Appalaches réuni en séance extraordinaire mardi soir a adopté à l'unanimité une résolution proposant une fusion avec la Commission scolaire des Navigateurs.

La résolution propose dans un premier temps le respect de l'intégralité du territoire actuel de la Commission scolaire des Appalaches.

Le plan de fusion du ministre Bolduc prévoyait plutôt une fusion avec les Commissions scolaires Beauce-Etchemin et Côte-du-Sud. De plus, le plan Bolduc transférait les municipalités de Stratford, Weedon (St-Gérard), Saints-Martyrs-Canadiens et Saint-Ferdinand dans d'autres commissions scolaires.

« Ce qui nous a guidés dans notre décision, c'est le respect. Serons-nous respectés avec nos 5000 élèves? Avec nos services administratifs? Avec notre carte bien remplie à la formation professionnelle? Avec nos concentrations et nos sports-études? », d'interroger le président de la CSA, Denis Langlois.

« C'est la première fois que nous avons une décision aussi lourde à porter. J'espère que ce sera la bonne. Imaginez le poids de cette décision. Nous n'avons de réponse à rien. Nous saurons dans cinq ans si c'est la bonne. On a fait tout ce qu'on a pu dans le temps qu'on avait », d'ajouter Denis Langlois la voix étranglée par l'émotion.

La résolution fait état du non-respect des bassins d'alimentation des écoles dans le scénario proposé par le ministre et de l'impact éventuel d'une perte de clientèle sur l'offre de services pour les polyvalentes de Disraeli et de Black Lake ainsi que pour l'école Saint-Nom-de-Jésus.

Le conseil des commissaires fait aussi mention de l'incohérence entre le déplacement des élèves et la répartition des immeubles et des équipements scolaires sur les territoires des commissions scolaires pour assurer des services éducatifs de qualité respectueux des besoins de populations locales.

La CSA dit avoir tenu compte des avis de la MRC des Appalaches, de nombreuses municipalités, de conseils d'établissement, d'associations, de syndicats et d'individus quasi unanimes à maintenir l'intégralité du territoire et fortement majoritaires pour une fusion avec la Commission scolaire des Navigateurs.

Un extrait de la résolution a été acheminé au ministre Yves Bolduc qui s'est dit ouvert à étudier des scénarios de regroupement différents de celui proposé en Chaudière-Appalaches.

« Si on ne donnait pas signe de vie, le ministre aurait interprété ce silence comme une approbation de notre part. Or nous voulions protéger nos deux polyvalentes (Disraeli et Black Lake) et maintenir nos petites écoles et la dernière école du village », de reconnaître les dirigeants de la Commission scolaire des Appalaches.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer