Le mauvais temps rend les déplacements difficiles

Les conditions routières se sont détériorées au cours des dernières heures sur... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les conditions routières se sont détériorées au cours des dernières heures sur le réseau estrien. Les changements de températures font passer les précipitations de la pluie à la pluie verglaçante et au grésil.

Les équipes de Transports Québec (MTQ) sont à l'oeuvre depuis mardi, mais les conditions climatiques compliquent le travail sur le terrain, rapporte  Nadège Tessier, porte-parole du MTQ en Estrie.

«On épand des fondants, mais la pluie les tasse sur les côtés de la chaussée», explique-t-elle. Ça complique le travail.»

«Les routes de la région sont partiellement ou complètement glacées. C'est presque la pire des situations qu'on retrouve actuellement.»

Environnement Canada a émis une alerte de pluie verglaçante pour la région pour la fin de l'après-midi et la soirée de mercredi. Le retour à la maison s'annonce difficile. «Si on peut retarder les déplacements, il est préférable de le faire», renchérit Mme Tessier.

«Il faut être très prudent sur la route. Il faut dire aux automobilistes que même si la chaussée a l'air simplement humide, elle peut devenir rapidement glacée avec un léger refroidissement des températures.»

C'est sans compter que des automobilistes n'ont toujours pas équipé leur véhicule de pneus d'hiver. La date limite a été fixée au 15 décembre.

On rapportait des sorties de route mercredi en milieu d'après-midi, mais sans gravité.

Pour sa part, la Ville de Sherbrooke a mentionné sur son compte twitter que certaines rues et trottoirs étaient glacés par endroit. L'opération d'épandage d'abrasifs était en marche.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer