La fermeture de l'école St-Luc prolongée jusqu'à la rentrée 2015

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Coaticook) La fermeture de l'école primaire Saint-Luc de Coaticook doit être prolongée jusqu'à la prochaine rentrée scolaire.

La liste des travaux visant à assainir le bâtiment de l'école primaire Saint-Luc s'étant considérablement allongée, la Commission scolaire des Hauts-Cantons a informé les parents que les élèves termineraient leur année scolaire à l'école secondaire La Frontalière.

En plus du remplacement des fenêtres et de certains ancrages de la maçonnerie, du nettoyage du système de ventilation et de travaux d'étanchéisation des fondations, une seconde phase d'inspection a révélé un taux très élevé d'humidité au niveau du sous-sol, ainsi que des traces de moisissures et de levures à certains endroits du bâtiment. Ces résultats d'expertise exigent une nouvelle série de travaux, suivi du nettoyage et de la décontamination de l'ensemble des composantes du bâtiment.

Devant l'ampleur des travaux, l'idée d'abandonner le bâtiment à son sort n'était pourtant pas une option.

« Le plan initial était de permettre aux enfants de réintégrer leur école en cours d'année scolaire, mais nous avons eu la mauvaise surprise de devoir apporter de nouveaux correctifs », confie Martial Gaudreau, directeur général de la CSHC. Devant l'ampleur des travaux, l'idée d'abandonner le bâtiment à son sort n'était pourtant pas une option. « Nous avons 140 élèves à Saint-Luc et même s'il y a une baisse de clientèle dans nos écoles de Coaticook, il serait difficile de tous les replacer. Sans compter que le territoire desservi par Saint-Luc s'étend jusqu'à Stanstead-Est et Baldwin, ce qui prolonge le transport de ces élèves vers Coaticook. »

Par ailleurs et tel que prévu, M. Gaudreau est confiant que l'école sera prête à accueillir ses élèves pour la rentrée scolaire 2015. « Une grande partie des travaux devrait être complétée au début de février, par la suite nous serons en mesure de faire les tests et différentes inspections nécessaires afin de nous assurer que l'école est saine et que les problèmes ont été réglés. Nous avons bon espoir qu'à la fin du mois de mai nous puissions convoquer les parents à une assemblée dans l'école pour annoncer la fin des travaux. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer