Une hausse moyenne sous les 2 % à Magog

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) La hausse moyenne du compte de taxes que subiront les contribuables de la ville de Magog en 2015 se situe sous la barre des deux pour cent, ceci malgré la décision du gouvernement du Québec de réduire les transferts aux municipalités.

Nathalie Bélanger ... (La Tribune, Jean-François Gagnon) - image 1.0

Agrandir

Nathalie Bélanger 

La Tribune, Jean-François Gagnon

Présidente de la Commission des finances de la Ville de Magog, Nathalie Bélanger se montre fière du budget 2015 de la municipalité, présenté hier soir lors d'une assemblée publique du conseil municipal.

« Je suis contente parce qu'on a respecté nos objectifs même si on fait face à une série de défis au plan budgétaire », déclare Mme Bélanger, en faisant notamment allusion à la coupe de 518 500 $ que lui a récemment imposée le gouvernement provincial.

Le budget 2015 de la Ville de Magog prévoit des revenus de 46 928 000 $ en 2015, comparativement à 44 354 900 $ pour l'année en cours. Ces montants excluent toutefois les profits générés par Hydro-Magog, qui se chiffreront normalement à plus de trois millions $ l'an prochain.

Quant aux dépenses municipales, la municipalité s'attend à ce qu'elles dépassent légèrement la barre des 50 millions $ en 2015. On avait estimé qu'elles s'élèveraient à 48 354 900 $ cette année.

Le taux de taxation qui sera imposé aux propriétaires de résidences unifamiliales en 2015 a été fixé à 0,745 $ par tranche de 100 $ d'évaluation foncière. Ce taux est actuellement de 0,731 $ par 100 $.

Le budget 2015 de la Ville de Magog prévoit des revenus de 46 928 000 $ en 2015, comparativement à 44 354 900 $ pour l'année en cours.

Dans le cas des immeubles industriels, le taux passera de 2,415 à 2,461 $ par tranche de 100 $ d'évaluation. Les commerçants paieront pour leur part 2,094 $ par 100 $ d'évaluation, ce qui signifie qu'ils encaisseront une augmentation quelque peu inférieure à 2 pour cent.

En ce qui concerne les tarifs pour les services, ils ne varieront pas énormément. Le tarif pour l'eau potable sera de 159 $ par maison l'an prochain. Celui relatif aux égouts et au traitement des eaux grimpera à 167 $.

De plus, tous les propriétaires de maison en secteur rural seront tenus de débourser un montant de 90 $ pour la vidange de leur fosse septique. La collecte des matières résiduelles coûtera 192 $ par résidence.

Dans le cas d'une résidence d'une valeur de 239 000 $ branchée à l'aqueduc et aux égouts, la facture bondira de 1,9 pour cent pour atteindre 2299 $.

La hausse du compte de taxes ne serait cependant que de 1,3 pour cent si la même maison se trouvait dans une zone non desservie par les réseaux d'aqueduc et d'égouts. La facture refilée à son propriétaire serait de 2063 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer