East Angus: Cascades veut se départir de son golf

Des transferts de terrains appartenant à Cascades sont à prévoir au cours des... (Archives AP)

Agrandir

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Christine Bureau</p>

(East Angus) Des transferts de terrains appartenant à Cascades sont à prévoir au cours des prochains mois. Une lettre du Club de golf d'East Angus envoyée à ses membres révèle d'ailleurs l'intention de Cascades de « transférer la propriété du terrain pour le 1er juillet 2015 ».

Le président du Club de golf d'East Angus, Richard Ravary, assure que cette décision n'affectera pas les membres. « Ça ne change rien parce que Cascades n'est pas propriétaire du Club, mais du terrain de golf », a-t-il précisé.

La lettre demande également aux membres qui le peuvent de payer leur cotisation en décembre plutôt qu'en 2015. Cascades ayant décidé de diminuer la marge de crédit du Club, en la faisant passer de 80 000 $ à 50 000 $, le président explique vouloir « commencer l'année avec la marge de crédit la plus basse possible ».

« C'est normal. Ce n'est pas la première fois qu'une lettre comme ça est envoyée aux membres. Comme tous les clubs de golf, on ne roule pas sur l'or », indique-t-il. Pour l'instant, c'est toujours Cascades qui est garant de la marge de crédit auprès de la Caisse Desjardins. Quant au terrain, des discussions ont présentement cours entre Cascades et la municipalité afin de transférer le terrain.

D'autres discussions concernant l'ensemble des terrains appartenant à Cascades vont commencer au début de l'année prochaine, a précisé la Ville.

Un déficit à éponger

Même si ce n'est pas la première fois que le Club de golf d'East Angus demande à ses membres de payer d'avance leurs cotisations, Richard Ravary admet que le conseil d'administration a du travail à faire pour redresser les finances du Club de golf, qui est déficitaire. « Cela fait trois ans que je le dis. Du crémage sur le gâteau, il n'y en a plus », illustre-t-il.

Comme il siège au conseil en tant que représentant de Cascades, Richard Ravary quittera ses fonctions en mars, lors de l'élection du prochain conseil d'administration. Selon lui, la participation des membres à l'élection est essentielle. « On est trois en ce moment à siéger », déplore-t-il.

Il n'est cependant pas question pour l'instant de hausser les tarifs pour éponger le déficit du Club. « Nos tarifs sont déjà sortis pour l'année prochaine », confirme-t-il. Et pour l'avenir? « Je ne sais pas. Ce sera au prochain conseil d'administration de s'avancer », dit-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer