La Commission scolaire des Appalaches sera chose du passé

Denis Langlois... (Archives La Tribune)

Agrandir

Denis Langlois

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nelson Fecteau
La Tribune

(THETFORD MINES) La Commission scolaire des Appalaches (CSA) sera-t-elle bientôt chose du passé? «Telle qu'on la connaît présentement, oui», affirme catégoriquement le président de la CSA, Denis Langlois.

M. Langlois estime que le statu quo est impossible et que la fusion des commissions scolaires (qui ferait passer le nombre de celles-ci de 72 à 46) est irrévocable. «La décision du gouvernement Couillard est incontournable», dit-il.

Le gouvernement a fait connaître son intention de fusionner la CSA avec les commissions scolaires de Beauce-Etchemin et Côte-du-Sud.

Le président Langlois affirme que la lutte doit se faire au niveau de la sauvegarde de l'intégralité du territoire actuel de la CSA. «Nous désirons au moins conserver le territoire que l'on a actuellement, nous faire confirmer ce territoire. Il y a des possibilités de le faire avec motifs. Mais le temps presse. Nous avons jusqu'au 3 décembre», d'expliquer M. Langlois.

Une rencontre des dirigeants des trois commissions scolaires concernées devait avoir lieu hier soir.

«La décision du gouvernement Couillard est incontournable.»

Dans le scénario de fusion, la CSA est amputée de secteurs stratégiques dont Saint-Ferdinand, Stratford et Saints-Martyrs-Canadiens.

Le président de la CSA souligne que la décision finale de fusionner avec Beauce-Etchemin et Côte-du-Sud n'a pas encore été prise. Des facteurs d'ordre économique, de service à la clientèle et de philosophie de gestion devront être pris en considération.

M. Langlois affirme qu'il n'y a pas d'économie à réaliser à court terme, mais il se dit convaincu qu'il y en aura à moyen et à long terme.

La MRC se prononce

Lors de sa dernière réunion régulière, le conseil des maires de la MRC des Appalaches a fait connaître sa position quant à une éventuelle fusion de la CSA avec une commission scolaire limitrophe.

Les maires ont opté pour la Commission scolaire des Navigateurs qui dessert les régions de Lotbinière et Lévis, puisque le Cégep de Thetford y a ouvert un campus déjà fort actif et que Lotbinière est représentée comme Frontenac par le député-ministre Laurent Lessard.

Saint-Jacques-de-Leeds et Saint-Jean-de-Brébeuf sont des municipalités limitrophes de Lotbinière.

Ne cachant pas sa surprise que le conseil des maires ait rendu sa décision publiquement, le président de la Commission scolaire des Appalaches s'est contenté de souligner qu'il s'agissait là d'une option.

«Nous allons tout faire pour que notre préférence soit respectée», a pour sa part affirmé le préfet de la MRC, Paul Vachon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer