Suspension de la DG de Wotton: la mairesse garde le silence

Des contribuables de Wotton ont déploré un manque... (La Tribune, Yvan Provencher)

Agrandir

Des contribuables de Wotton ont déploré un manque de transparence des membres du conseil municipal.

La Tribune, Yvan Provencher

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yvan Provencher
La Tribune

(Wotton) Les citoyens présents à l'assemblée du conseil municipal de la municipalité de Wotton lundi soir sont restés sur leur appétit quant aux raisons qui ont motivé les élus à suspendre leur directrice générale, Carole Vaillancourt, pour une période de vingt jours le 17 novembre.

Katy St-Cyr... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Katy St-Cyr

Photo tirée de Facebook

D'entrée de jeu, la mairesse, Katy St-Cyr, a fait une brève déclaration. «Je suis consciente que la décision que nous avons prise suscite plusieurs questionnements. Nous aimerions, par mesure de transparence, pouvoir livrer toute l'information à la population, les faits, les détails qui expliqueraient la décision, ce qui permettrait aux citoyens de mieux la comprendre. Mais il ne nous est malheureusement pas possible de faire une quelconque déclaration pour l'instant. Le dossier est sérieux et n'est pas pris à la légère. Nous éviterons d'étaler sur la place publique l'état de nos discussions. L'information viendra en temps et lieu.»

La mairesse a par la suite informé l'assemblée qu'elle n'allait répondre à aucune question, et qu'elle ne ferait pas d'autres commentaires à la déception évidente des quelque 75 citoyens présents. Certains ont déploré lors de la période de questions un manque de transparence de la mairesse et des membres du conseil municipal, ayant l'impression de s'être déplacés inutilement.

En novembre 2013, une équipe complètement renouvelée avait été élue par les Wottonnais, ce qui avait nécessité une période d'adaptation des nouveaux élus en poste. Dès les premiers mois de leur mandat, des frictions entre le conseil et la directrice générale avaient été constatées et tout était rentré dans l'ordre, du moins pour un temps.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer