L'Escale réclame une commission sur la violence envers les femmes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Dans le cadre de la campagne des 12 jours d'action pour l'élimination de la violence faite aux femmes, la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes et ses membres, dont la Maison l'Escale de l'Estrie, réclament une commission itinérante en matière de violence envers les femmes.

La Fédération interpelle les députés et partis politiques pour qu'ils prennent des engagements clairs.

La campagne des 12 jours d'action pour l'élimination de la violence envers les femmes s'inscrit en marge du 25e anniversaire des événements de Polytechnique.

«Dans la foulée de l'affaire Ghomeshi, des milliers de femmes ont dénoncé avoir subi des agressions sexuelles. Indicateur puissant de l'inégalité de notre société, ces agressions sexuelles doivent être considérées dans le continuum des violences dont les femmes sont toujours victimes, parce qu'elles sont des femmes», explique la Fédération dans un communiqué rappelant que seulement 10 pour cent des agressions sexuelles font l'objet d'une plainte à la police.

La Fédération des maisons d'hébergement pour femmes souhaite un plan global et intégré qui donnera une vision commune à tous les plans d'action fédéraux et provinciaux visant des problématiques spécifiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer