Déjà les premières descentes

Préparez-vous à voir apparaître dans les albums photo virtuels de vos amis des... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Orford) Préparez-vous à voir apparaître dans les albums photo virtuels de vos amis des images les montrant tout sourire sur les pistes blanches : la saison de ski est lancée en Estrie, du moins au mont Orford.

En fin de semaine, la montagne proposait aux amateurs de sports de glisse de faire leurs premières descentes de la saison - pour un tarif réduit, puisque pour l'instant, une seule piste était accessible (la Magog), en plus de la pente pour enfants.

Il s'agit là d'une ouverture hâtive pour la station. «On avait prévu ouvrir le 6 décembre, mais compte tenu des belles conditions de fabrique de neige, on a pu ouvrir plus tôt», explique le directeur de la station, Luc Chapdelaine.

C'est lorsque le mercure se situe à -10 degrés Celsius qu'il est au point optimal pour la production de neige, mais à partir de -5 degrés, on se trouve dans une fenêtre intéressante. «Sinon, la neige est plus coûteuse à produire et contient plus d'eau», dit le directeur.

Évidemment, lors d'une première journée comme celle de samedi, on ne remplit pas le parking comme lors des belles journées d'hiver lors desquelles toutes les pistes sont ouvertes. Néanmoins, M. Chapdelaine était content de la participation de la population.

«J'étais étonné, on ne sait jamais à quoi s'attendre lors d'une première journée, mais il y a pas mal de monde! C'est presque festif, le parc à neige est ouvert... Ce n'est pas grand-chose aujourd'hui, mais les gens sont contents, ça lance la saison, ils attendaient qu'on ouvre!»

Le directeur a remarqué une intéressante variété chez les personnes ayant enfilé bottes de ski et de planche à neige avant tout le monde. «Il y avait un peu de tout. C'était un mix entre des abonnés et de la clientèle locale, des gens qui voulaient essayer leur nouvel équipement, se réchauffer...»

Il est rare que la station du mont Orford réussisse à ouvrir en même temps que Ski Bromont, qui est d'habitude la première. Cette année, l'ouverture des deux centres s'est faite simultanément.

On pourra skier au mont Orford les fins de semaine jusqu'au 13 décembre. Après cette date, la station sera ouverte tous les jours.

Sculpter la montagne

Le mont Orford devait composer il y a quelques années avec une réputation de montagne glacée et venteuse. Une époque maintenant révolue, depuis que les gestionnaires de la montagne ont décidé... de la sculpter autrement.

Depuis 2012, de hauts monticules de neige sont installés stratégiquement au sommet de la montagne pour faire dévier le vent. «Comme ça les gens n'ont pas plein de vent dans la figure, et ça empêche le vent de balayer la couche de neige qui recouvre la glace», affirme Luc Chapdelaine.

«On se sert du vent comme d'un allié pour l'enneigement. Lorsqu'il dévie sur les monticules, il crée une déferlante de neige qui se dépose sur le sol. Ce sont des petites choses qui ne coûtent pas si cher, et qui nous permettent de bien travailler le terrain.»

Une nouveauté sera installée cette année à la montagne : une piste d'apprentissage avec des courbes prédéfinies et divers modules. L'idée est de créer une piste simple à descendre, mais quand même plus complexe que la piste la Mitaine, qui est pour enfants et débutants.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer