Potton: les opposants ont gain de cause

L'ancienne carrière à proximité de la réserve naturelle des Montagnes-Vertes, à... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sherbrooke) L'ancienne carrière à proximité de la réserve naturelle des Montagnes-Vertes, à Potton, ne pourra finalement pas accueillir d'événements de sports motorisés.

Après plusieurs mois de bataille, les opposants à la modification du zonage de la zone RF1 proposée par le conseil municipal auront eu gain de cause. Lors du référendum qui s'est tenu dimanche, à la question «Approuvez-vous le Règlement numéro 2001-291-AI (distinct) concernant le zonage municipal?», 157 personnes qui ont voté non, et 78 ont voté oui. À la question «Approuvez-vous le règlement numéro 2005-327-H (distinct) concernant les usages conditionnels?», 185 personnes ont voté non et 79 personnes ont voté oui.

«La démocratie a parlé. On a un taux de participation de 60 %, on va écouter le résultat du vote, les changements de zonage pour le motorisé ne passent pas», a commenté le maire Louis Veillon hier soir.

Celui-ci soutenait que malgré les efforts investis dans le projet, le conseil municipal n'était pas déçu du résultat. «On amenait le projet en avant de tout le monde pour prendre une décision, et la décision a été non», a-t-il simplement dit.

Du côté des opposants, on était évidemment heureux du résultat. «On pense que c'est le gros bon sens qui a parlé», mentionne Martin Proulx, membre des Amis des Montagnes-Vertes, regroupement qui s'opposait au projet.

Pas question toutefois de brandir cette réussite à bout de bras. «On va avoir la victoire sobre, parce qu'on veut garder une certaine harmonie dans la communauté. On a offert à plusieurs reprises d'aider en créant un comité de conciliation pour trouver des alternatives, et on est prêts à reformuler la proposition auprès du conseil municipal s'il trouve que c'est approprié», dit M. Proulx.

C'est que l'association de laquelle il fait partie ne décrie pas la tenue d'événements de sports motorisés en tant que telle, mais refuse plutôt que celle-ci se fasse à proximité de la réserve naturelle. «On est conscients que les pistes de course sont un souhait d'un certain segment de la population, et on n'a rien contre le fait d'organiser ce genre d'événements là, mais le site choisi n'était pas approprié.»

Le fort taux de participation est révélateur, selon Martin Proulx. «On a dit que les gens qui habitent à proximité du site avaient une réaction de «pas dans ma cour». Mais la démonstration de ce résultat-là, c'est que c'est une grande partie de la population qui jugeait qu'il y avait un enjeu lié à la réserve naturelle.»

Rappelons que la modification du zonage de la zone RF1 à Potton aurait rendu possible la tenue de deux événements de sports motorisés par année dans une ancienne carrière, voisine de la réserve naturelle des Montagnes-Vertes.

Un nombre suffisamment élevé de signatures de citoyens avait été recueilli pour forcer la tenue d'un référendum.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer