Drummondville fin prête pour les Jeux de 2015

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Le compte à rebours est commencé à Drummondville. Il ne reste plus que 100 jours avant l'ouverture de la 50e finale des Jeux du Québec prévue pour le 27 février 2015. Au fil des jours et de l'avancement des préparatifs, l'inquiétude a graduellement fait place à la confiance, puis à la hâte.

Le président de l'événement, l'ex-hockeyeur professionnel Denis Gauthier, a été en mesure de donner quelques statistiques aussi précises qu'intéressantes sur l'ampleur qu'au cette finale. Ainsi, on accueillera 3229 athlètes à Drummondville du 27 février au 7 mars, c'est 467 de plus qu'aux Jeux olympiques de Vancouver. Ces derniers s'exécuteront sur 16 sites et dans 244 épreuves, près de trois fois plus qu'à Vancouver.

Au total, on aura besoin de 1500 bénévoles afin, entre autres, de servir 60 543 repas et distribuer 3000 boîtes à lunch aux athlètes. On estime à plus de 100 000 le nombre de visiteurs qui mettront les pieds au Centre-du-Québec au cours de cette période.

Un budget 20 % moins élevé

Lorsqu'il a présenté sa candidature, le comité organisateur des jeux de Drummondville s'était fait un point d'honneur de réduire les coûts reliés à la tenue de l'événement afin qu'il demeure accessible pour les municipalités régionales de moindre envergure. C'est avec beaucoup de fierté que le directeur général, Michel Viens, a annoncé les résultats.

« Nous avons été en mesure de baisser les coûts à 3,7 millions $, il s'agit d'une inflexion de 20 % par rapport aux jeux de Saguenay », annonce-t-il, précisant qu'avec les services et échanges, le budget atteignait 5 millions $, soit : 600 000 $ de moins qu'à Saguenay.

Drummondville a notamment réussi ce tour de force par l'institution d'un organigramme à bénévolat hybride. On a effectivement confié cinq postes de directeur général adjoint à des retraités qui ne sont rémunérés que pour une partie de leur tâche. « Nous croyons que cette innovation fera école, lance M. Viens. Ça a créé une belle dynamique ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer