L'effet Skelling cause une ruée d'inscriptions chez Héma-Québec

Marc-André Skelling... (Archives La Tribune)

Agrandir

Marc-André Skelling

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Christine Bureau</p>

(East Angus) Il y a plus d'une semaine, Héma-Québec a reçu 1600 formulaires d'inscription au registre de donneurs souches, une récolte digne de mention pour l'organisme. Au même moment, la famille de Marc-André Skelling, un jeune atteint du lymphome de Hodgkin, sonnait l'alarme : le jeune homme de 23 ans n'a plus qu'un mois pour trouver un donneur compatible. Une large couverture médiatique s'en est suivie.

Pour le porte-parole d'Héma-Québec, Laurent Paul Ménard, il n'y a pas l'ombre d'une coïncidence. «Il y a un lien direct avec la mobilisation faite par la famille Skelling et le nombre de formulaires reçus», note-t-il. Lors d'une année typique, Héma-Québec reçoit 2250 formulaires d'inscription. Les deux tiers des trousses de frottis qu'elle envoie lui sont retournés, dûment complétées.

Cette année, à cause des différentes campagnes dans les médias, l'organisme a envoyé 18 000 trousses de frottis à travers la province. Seulement le tiers lui est revenu, soit 6000 trousses de frottis. Au total, 4000 donneurs admissibles ont été ajoutés au registre. Une bonne nouvelle, certes, mais qui ne vient pas sans bémol. «Ce qu'on dit aux gens, c'est prenez le temps de vous renseigner, prenez le temps de vous informer dans quoi vous vous embarquez», fait valoir M. Ménard.

Selon lui, des gens bien intentionnés remplissent des formulaires d'inscription d'Héma-Québec parce qu'ils ont été touchés par une histoire en particulier. Or, ils sont 107 au Québec à en avoir besoin pour continuer à vivre. «Quelqu'un qui devient donneur universel ne connaîtra jamais la personne à qui il donne. C'est comme dire qu'on fait un don de sang», indique-t-il.

En plus de mobiliser du personnel pour lire les formulaires, assembler les trousses et les envoyer, il en coûte 550 $ pour analyser le dossier d'un donneur potentiel.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer