Lac-Mégantic: Jonathan Santerre recule

L'instigateur du mouvement Carré Bleu et de la pétition contre la démolition du... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-MÉGANTIC) L'instigateur du mouvement Carré Bleu et de la pétition contre la démolition du centre-ville de Lac-Mégantic, Jonathan Santerre, a brillé par son absence, lundi soir lors de l'assemblée du conseil municipal, où il devait déposer son document, logiquement avant la démolition.

Alex Poulin... (La Tribune, Ronald Martel) - image 1.0

Agrandir

Alex Poulin

La Tribune, Ronald Martel

Durant la journée de lundi, il a joint la mairesse Colette Roy Laroche, lui demandant de pouvoir remettre sa pétition au conseil municipal à huis clos, car il craignait pour sa sécurité. La mairesse a refusé et la Ville de Lac-Mégantic a immédiatement publié un communiqué de presse à ce sujet.

«Comme c'est une pétition publique et que sa démarche est publique et que nous avons toujours reçu ce type de document lors de séances publiques du conseil, celle-ci ne fera pas exception. Nous recevrons cette pétition comme il se doit», a expliqué la mairesse.

«Nous ne connaissons pas les raisons de M. Santerre pour ne pas vouloir déposer cette pétition publiquement. La salle Bestar est un lieu public et la sécurité est toujours assurée par la Sûreté du Québec. Nous désirons être transparents quant à la réception de cette pétition, dont les attendus remettent en question nos décisions. Nous voulons la recevoir devant tous les citoyens afin qu'aucune interprétation des discussions ne soit possible.»

C'est par la suite que Jonathan Santerre a décidé de ne pas venir déposer sa pétition, lundi, le jour même où les travaux de démolition s'amorçaient.

«Il a manqué une belle occasion de faire valoir son point de vue devant la population de Lac-Mégantic, lui qui se targue de représenter les gens de la région. Il a manqué de courage. Il n'avait pourtant rien à craindre. Il parle sans savoir comment les choses se passent. Les Méganticois sont toujours respectueux lors des réunions de leur conseil municipal. Pour notre part, nous faisons face continuellement à nos concitoyens, courageusement», a fait remarquer Mme Roy Laroche.

Salle bondée

Lundi soir, la salle Bestar du Centre sportif Mégantic était bondée pour l'assemblée du conseil. Les gens s'attendaient à ce que ça brasse en rapport avec le dépôt de cette pétition contestée.

Le citoyen Alex Poulin avait demandé sur les réseaux sociaux aux gens de Lac-Mégantic de se présenter à cette assemblée afin d'appuyer leur conseil municipal dans ses décisions.

«Certains ont affirmé que le mouvement Carré Bleu ne représentait pas une majorité de la population. J'ai signé sa pétition pour faire un test, voir comment les signatures y sont authentifiées. J'y ai vu de grandes lacunes. Je voulais que la Ville reçoive cette pétition, mais qu'elle n'en tienne pas compte. Je suis venu à la réunion du conseil pour voir Jonathan Santerre, qui avait la responsabilité d'y être, à cause de cette pétition. Mais il a choisi la solution facile de ne pas se présenter», a-t-il déploré.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer