La CCI Magog-Orford prend un virage vers la gratuité

Les membres du conseil d'administration de la CCI... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Les membres du conseil d'administration de la CCI Magog-Orford ont décidé de prendre les bouchées doubles afin de relancer cet organisme. On aperçoit sur la photo trois administrateurs de la CCI Magog-Orford: Luc St-Jacques, Luc Chapdelaine ainsi qu'Alain Thivierge.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Les dirigeants de la Chambre de commerce et d'industrie Magog-Orford sont ambitieux: ils espèrent faire doubler le nombre de membres de leur organisation avant la fin de 2016.

Selon les informations obtenues, la CCI Magog-Orford compte actuellement quelque 230 membres. Ses dirigeants tenteront de faire en sorte que 450 gens d'affaires et organisations du milieu en soient membres à l'automne 2016.

Pour arriver à hausser substantiellement le nombre de membres, les dirigeants de la CCI Magog-Orford ont décidé de prendre un virage vers la gratuité. Les activités de la chambre seront dorénavant gratuites, à l'exception de celles comprenant un repas.

Les activités qui seront offertes mettront par ailleurs davantage à profit l'expertise des gens d'affaires locaux. «Les conférenciers renommés en provenance de l'extérieur ne sont pas très populaires, alors on veut moins miser là-dessus», souligne Alain Thivierge, vice-président de la chambre.

Malgré l'abolition du poste de directeur général de la CCI Magog-Orford, tout laisse croire que le Gala des Omer, activité qui avait été fort courue à sa première édition en 2013, sera de retour en 2015.

«Le concept du Gala des Omer va changer, prévient Alain Thivierge. L'événement ne se tiendra pas dans un hôtel, ce qui fera déjà changement. La nouvelle formule impliquera aussi beaucoup de membres de la chambre. Par contre, même si des changements sont prévus, les catégories du concours resteront inchangées.»

En mode relance

En abolissant le poste de directeur général de la CCI Magog-Orford plus tôt cette année, les administrateurs de l'organisme ont fait le pari qu'ils réussiraient à effectuer eux-mêmes les tâches qui incombaient à Martin St-Pierre. Les résultats obtenus jusqu'à maintenant semblent concluants.

«Ce qu'on voulait, c'était d'avoir un conseil d'administration actif avec des gens responsables, note le trésorier de la CCI, Luc Chapdelaine. On a réparti les tâches à accomplir entre les administrateurs en fonction des compétences de chacun. Toutes les personnes siégeant au conseil ont accepté de consacrer des heures de travail à la chambre à toutes les semaines.»

Cette nouvelle façon de fonctionner permettra normalement à la CCI d'économiser des dizaines de milliers de dollars à tous les ans et, conséquemment, d'améliorer sa situation financière, redevenue précaire il y a quelques mois.

«Un des objectifs, en nous impliquant à fond en tant qu'administrateurs, c'est de montrer l'exemple et d'encourager nos membres à s'investir encore plus dans la communauté d'affaires locale», ajoute Luc St-Jacques, qui siège également au conseil d'administration.

Desservant présentement neuf municipalités, la CCI Magog-Orford a d'autre part l'intention d'élargir son territoire. Elle s'étendra bientôt sur tout le territoire de la MRC de Memphrémagog.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer