« Le poids? Sans commentaire!»

Fannie Dagenais... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Fannie Dagenais

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sherbrooke) « Tu es chanceuse, toi, tu es mince. » « Ah, comme elle est belle cette comédienne! J'aimerais vraiment avoir un corps comme le sien. » « As-tu remarqué que la voisine a pris du poids? Je me demande si elle est malade. » « Tu es resplendissante! As-tu perdu du poids? »

Ces commentaires peuvent sembler anodins. Banals. Glissés comme ça dans une conversation à bâtons rompus, il serait facile de croire que les mots seront vite oubliés, vite absorbés, comme s'il s'agissait tout simplement d'une conversation sur la météo du jour. Or, ces commentaires ont tout le potentiel de blesser. D'inquiéter. De troubler.

C'est pour conscientiser les Québécois à l'omniprésence des commentaires sur le poids que se tient jusqu'au 14 novembre la 3e semaine « Le poids? Sans commentaire!». Piloté par l'organisme ÉquiLibre, un défi est lancé pour l'occasion : ne pas parler de poids pendant une semaine. Toute une semaine sans aucun commentaire, petits comme grands, sur les minces, les très minces, les plus ronds, ceux qui ont fondu, ceux qui ont arrondi.

« Nous sommes tous, collectivement, vulnérables sur la question du poids. Les petits commentaires que l'on fait, que l'on entend, ne s'inscrivent pas sur une page blanche, mais chez des personnes qui ont déjà un bagage en lien avec leur estime corporelle », fait savoir Fannie Dagenais, nutritionniste et directrice générale de l'organisme ÉquiLibre.

En effet, dans notre société, la minceur est en quelque sorte devenue la norme, causant chez plusieurs personnes une insatisfaction corporelle grandissante. « On constate que de tenter d'atteindre ces standards est un désir quasi généralisé dans la population, puisque 62 % des Québécoises disent ressentir une pression sociale pour être minces et pour perdre du poids. Dans le même sens, 50 % des adolescents sont insatisfaits de leur apparence et 71 % des élèves du secondaire tentent de contrôler, perdre ou gagner du poids », énumère Fannie Dagenais.

Même les personnes minces peuvent souffrir des commentaires sur leurs poids. « Ce n'est pas parce qu'on a un poids santé ou même sous le poids santé qu'on est à l'aise avec son image corporelle! Certaines personnes ne peuvent pas prendre de poids, pour toutes sortes de raisons », ajoute Mme Dagenais.

L'insatisfaction à l'égard de son poids ne mène pas à l'adoption de saines habitudes de vie, bien au contraire. France Dagenais se pose des questions : « L'insatisfaction corporelle ne mène pas à la prise en main, mais plutôt à la recherche de solution miracle. Si on se dévalorise soi-même, comment peut-on prendre du temps pour s'occuper de soi-même et trouver de l'énergie pour changer ses habitudes de vie? »

Il reste important de trouver un équilibre. En effet, s'il n'est pas sain de parler de poids continuellement, avoir un poids santé reste quand même important. Que faire, donc? Où se situe ce fragile équilibre?

« Il faut davantage parler des habitudes de vie que de focusser sur le poids. On connaît tous des personnes qui ont un poids santé mais qui sont sédentaires et ne mangent pas très bien. Les risques pour leur santé sont présents, malgré leur poids santé. Il faut travailler à changer ses habitudes de vie une à une, tranquillement, pour que ce soit durable. Il y aura des bienfaits sur la santé, et ce, même si l'impact sur la balance n'est pas aussi important qu'on l'aurait voulu », ajoute Fannie Dagenais.

Et, répète-t-elle, il faut faire des choix durables. « Personne ne va manger de la soupe aux choux toute l'année! »

Pour relever le défi de la Semaine « Le poids? Sans commentaire? », il suffit de visiter le site lepoidssanscommentaire.ca/pour avoir plein d'exemples, voir des bandes dessinées et répondre à un petit questionnaire en ligne pour voir la place que le poids prend dans nos conversations quotidiennes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer